Avis favorable pour un commerce sur le site de l'ex-cinéma ABC à Bruxelles

Avis favorable pour un commerce sur le site de l'ex-cinéma ABC à Bruxelles
Avis favorable pour un commerce sur le site de l'ex-cinéma ABC à Bruxelles - © Tous droits réservés

La commission de concertation s'est penchée, mardi, sur une demande de permis d'urbanisme portant sur un projet de commerce envisagé sur le site de l'ancien cinéma ABC, situé boulevard Anspach à Bruxelles. Elle a rendu un avis favorable sous conditions en fin de journée.

Le débat a entre autres opposé Stéphano Immo, nouveau propriétaire des lieux fort d'une décision de justice en première instance, et la fondation Cinéact, qui a interjeté appel sur base de la reconnaissance dans l'acte de vente d'un droit d'occupation.

Le projet d'un commerce de services a uniquement été défini sur le plan de l'affectation des étages, à savoir des commerces au rez-de-chaussée et au premier étage, ainsi que des locaux afférents au commerce aux étages supérieurs.

Les conditions posées dans l'avis demandent de limiter le commerce jusqu'au 1er étage pour être en accord avec le PRAS (Plan régional d'Affectation du Sol) et de faire des logements au-dessus. La direction régionale de l'Urbanisme s'est abstenue à cause d'une dérogation au PPAS (Plan particulier d'Affectation du Sol), qui n'autorise les commerces qu'au rez-de-chaussée.

"Ce ne sont pas des détails à modifier, étant donné qu'il faut créer une entrée séparée pour les logements", a relevé Isabelle Pauthier, directrice de l'Arau (Atelier de Recherche et d'Action urbaines).

"Permettre de faire ces modifications substantielles plutôt que de demander un nouveau projet soustrait son analyse au débat public. On fait des livres sur le Bruxelles disparu, et là on a la chance d'avoir une fondation prête à faire renaître une salle existante. Leurs membres ont montré leur sérieux à travers le cinéma Nova. Le projet commercial n'est pas quant à lui clairement défini", a-t-elle déploré.

De son côté, la fondation Cineact n'exclut pas d'introduire un recours contre le permis qui serait délivré conformément à l'avis de la commission de concertation.

Porteuse d'un projet culturel cinématographique, Cineact a fait valoir, lors de la commission de concertation, une pétition soutenue par 1.400 signatures. Jean-Pierre Verscheure, spécialiste belge de l'histoire des techniques de cinéma, a souligné les caractéristiques spécifiques de la salle. Dans une lettre co-signée par plusieurs dizaines de personnalités culturelles et mise en avant par la fondation, Olivier Bastin, ancien premier Maître-Architecte de la Région de Bruxelles-Capitale défend aussi que l'architecture des lieux a été pensée pour accueillir un cinéma. Il ajoute que la ville ne devrait pas s'éteindre à la fermeture des magasins. Vestige d'une artère faite de petites salles de projection, le cinéma ABC offre la possibilité d'intégrer un café et une vie culturelle en soirée sur un boulevard dépourvu aujourd'hui de tels lieux.

Katia Rossini, membre de Cineact, a quant à elle invité l'échevin Geoffroy Coomans de Brachène à prendre plus largement connaissance du projet culturel de la fondation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK