"Astérix chez les Pictes", un album enfin digne de Goscinny

"Astérix chez les Pictes"
"Astérix chez les Pictes" - © Tous droits réservés

Le défi était de taille : comment relever le niveau d’une série mythique de la bande dessinée franco-belge, "Astérix", ravagée par les derniers scénarios médiocres de son co-créateur Albert Uderzo ? Avec "Astérix chez les Pictes", le dessinateur Didier Conrad et Jean-Yves Ferri relèvent le défi. Brillamment.

Comme dans "Astérix et Cléopâtre", un des albums mythiques de la série, on découvre le petit village gaulois sous la neige dans "Astérix chez les Pictes". Partis à la pêche aux huîtres, Astérix et Obélix découvrent un vaillant guerrier écossais congelé dans un gigantesque glaçon à la dérive. Il s’appelle Mac Olloch, et veut retourner dans son pays retrouver sa belle fiancée Camomilla, qui a été capturée par l’horrible Mac Cabbeh, chef d’un clan ennemi…

Graphiquement, ce méchant est une caricature de l’acteur Vincent Cassel, tandis que le sympathique Mac Colloch ressemble à l’Indien Oumpapah, une ancienne création d’Uderzo. Didier Conrad a abattu un travail surhumain sur cet album ; il n’a eu que six mois pour s’approprier le style d’Uderzo. Miracle, il y parvient, sans jamais tomber dans la copie servile. Son dessin est vif, expressif, plein de détails, et ses nouveaux personnages complètent très bien la galerie existante de la saga.

Quant au scénariste Jean-Yves Ferri, chapeau bas ! Il semble avoir tout compris de la mécanique subtile de Goscinny : à savoit bâtir une bonne histoire, sur laquelle on greffe des gags et des calembours de bon aloi. Ne déflorons pas ici le plaisir de la découverte des meilleures répliques de l’album ; pointons simplement le retour à un humour au second degré qui a vait totalement disparu depuis qu’Uderzo s’était mis en tête de s’improviser scénariste.

Avec "Astérix chez les Pictes", le petit Gaulois a retrouvé sa potion magique… Et ces 2 millions d’albums devraient se vendre…Comme des petits menhirs, pas vrai, Obélix ?

Hugues Dayez

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK