Assassinat du châtelain de Wingene: le reportage de Terzake ajouté au dossier des fuites téléphoniques

Assassinat du châtelain de Wingene: le reportage de Terzake ajouté au dossier des fuites téléphoniques
Assassinat du châtelain de Wingene: le reportage de Terzake ajouté au dossier des fuites téléphoniques - © Tous droits réservés

Le reportage de Terzake qui présentait des conversations téléphoniques à propos de l'enquête sur l'assassinat de Stijn Saelens a été ajouté au dossier de celle-ci sur ordre du tribunal correctionnel de Bruges lundi. Ce dernier se penchera à nouveau sur l'affaire le 12 avril. Le journaliste Bart Aerts (44 ans) et Peter Gyselbrecht (41 ans) risquent six mois de prison pour abus de droit.

Le 17 novembre 2016, l'émission Terzake (Canvas) avait diffusé des conversations téléphoniques issues de l'enquête relative à l'assassinat du châtelain de Wingene, Stijn Saelens. Ces extraits laissaient suggérer que la famille de la victime influençait la justice brugeoise.

Le beau-frère du châtelain, Peter Gyselbrecht avait indiqué avoir transmis les enregistrements à la rédaction de la VRT, à la suite de quoi il avait effectué trois jours en détention préventive.

Le 9 novembre 2020, il avait dû répondre d'abus du droit de consultation, avec le journaliste de la VRT Bart Aerts poursuivi comme co-auteur, et de la publication de communications non destinées au public. Son avocat soulignait que son client n'avait comme intention que de se défendre dans l'affaire de l'assassinat. Barts Aerts, de son côté, soutenait qu'il n'avait fait que remplir sa tâche de journaliste.

Il était apparu au cours du procès que les images du reportage n'avaient pas été ajoutées au dossier, ce que le tribunal a corrigé par jugement interlocutoire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK