Après sa une sur Tariq Ramadan, Charlie Hebdo porte plainte à la suite de menaces de mort

Tariq Ramadan est dessiné en une avec le pantalon déformé par un énorme sexe en érection.
2 images
Tariq Ramadan est dessiné en une avec le pantalon déformé par un énorme sexe en érection. - © Tous droits réservés

L'hebdomadaire français Charlie Hebdo, visé par un sanglant attentat djihadiste en 2015 (12 morts), a annoncé le dépôt d'une plainte pour des menaces de mort sur les réseaux sociaux, après la publication d'un dessin satirique sur l'islamologue Tariq Ramadan.

Dans sa dernière édition parue mercredi, l'hebdomadaire satirique représente le théologien suisse, visé par deux plaintes pour viol, le pantalon déformé par un énorme sexe en érection et proclamant : "Je suis le 6e pilier de l'islam". "VIOL – La défense de Tariq Ramadan", peut-on lire au-dessus du dessin signé Juin.

Une source judiciaire a confirmé le dépôt de plainte de l'hebdomadaire et annoncé l'ouverture d'une enquête. "Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire des chefs de menaces de mort matérialisée par un écrit et apologie publique d'un acte de terrorisme commise au moyen d'un service de communication au public en ligne", a-t-on appris de source judiciaire.

L'enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la préfecture de police de Paris.

Les messages de haine n'ont "jamais vraiment cessé"

Interrogé sur les messages de haine et les menaces adressées à Charlie Hebdo, le dessinateur Riss, directeur de la publication, a déclaré sur la radio Europe 1 ce lundi qu'ils n'avaient "jamais vraiment cessé".

"Parfois, il y a des pics où on reçoit sur les réseaux sociaux des menaces de mort explicites : c'est le cas une fois de plus", a-t-il ajouté. "C'est toujours difficile de savoir si ce sont des menaces sérieuses ou pas, mais par principe, on les prend au sérieux et on dépose plainte", a-t-il dit.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK