Après Nintendo et Sega, Sony sort une version mini de la première Playstation

Les jeunes joueurs qui ont vu arriver sur le marché les premières consoles grand public ont aujourd'hui une trentaine d'années, un pouvoir d'achat conséquent... Ils sont donc devenus la cible idéale du "marketing de la nostalgie" : rien de tel que de retrouver ces jeux qui ont bercé notre enfance et notre adolescence, du temps où la résolution de l'écran ne dépassait pas les 240px, ou, un peu plus tard, quand la poitrine des personnages féminins se résumait à deux cônes pointus rappelant Madonna et son soutien-gorge (i)cônique.

La "remasterisation" des jeux a été la première étape de cette retromania, avec plus ou moins de succès selon la licence. Les constructeurs de console ne voulaient pas s'arrêter en si bon chemin. Ils ont profité d'un problème récurrent auquel fait face le "retrolover" : les anciennes consoles s'adaptent très mal, voire pas du tout, aux écrans plats nouvelles générations : soit les ports de connexion ne sont plus adaptés, soit l'image est franchement déformée, et le jeu devient injouable.

Nintendo exploite en premier le filon

Nintendo, fort de sa fanbase très rétro, a été le premier à creuser le filon en sortant en novembre 2016 sa NES en version mini : à peine plus grande que la paume de la main, la nouvelle version de cette console sortie en 1987 en Europe peut être connectée via un câble HDMI sur les écrans actuels. Mais, bien évidemment, pas question de pouvoir glisser ses anciennes cartouches (ce serait trop facile) : Nintendo y a préinstallé trente jeux iconiques de la console. Et c'est le carton plein : la NES mini est en rupture de stock quelques jours après sa sortie (une technique savamment orchestrée par l'entreprise nippone, qui adore créer du désir autour de ses produits), et est écoulée à 2.7 millions d'exemplaires en 2017. Le géant des jeux vidéo en remet une couche avec la sortie en septembre 2017 de la Super NES mini (SNES mini), initialement sortie en 1991. C'est à nouveau un succès, 4 millions d'exemplaires vendus en quatre mois.

Avril 2018, Sega fête les 30 ans de sa Megadrive avec l'annonce d'une version mini, qui suit le même principe des jeux préinstallés que ses consœurs de Nintendo. Mais suite à des problèmes techniques, sa sortie est repoussée en 2019...

Et aujourd'hui, c'est au tour de Sony d'annoncer la sortie la première version de sa Playstation (sortie en 1994) en version mini, sous le nom de Playstation Classic, pour le 3 décembre 2018. Elle comportera 20 jeux originaux préchargés, tels que Final Fantasy VII, Jumping Flash, Tekken 3 ou encore Wild Arms. Accompagnée de deux manettes, elle pourra être connectée via un câble HDMI, et alimentée en électricité par un câble USB. Le communiqué ne dit pas si la mélodie typique du démarrage d'un jeu sur PS1, véritable madeleine de Proust du gameur trentenaire, sera intégrée...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK