Après les Cyberattaques contre l'iCloud: Apple rencontre la Chine

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, le 18 septembre 2014 à Washington
2 images
Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, le 18 septembre 2014 à Washington - © Jim Watson

Le patron d'Apple, Tim Cook, a rencontré mercredi un haut dirigeant chinois, quelques jours après une salve d'attaques visant le service de stockage en ligne iCloud -qualifiées par un blog spécialisé de "tentatives de piratage" venant de Chine.

Tim Cook a eu un entretien à Pékin avec le vice-Premier ministre Ma Kai, et les deux ont échangé "leur point de vue sur la protection des données personnelles des utilisateurs" du groupe américain, a indiqué l'agence officielle Chine nouvelle.

Ils ont également discuté "de la manière de renforcer (leur) coopération dans les domaines de l'information et de la communication", a poursuivi le média d'Etat sans plus de détails.

Un porte-parole d'Apple n'était pas en mesure de répondre dans l'immédiat aux questions de l'AFP concernant cette rencontre.

La Chine, l'un des plus gros marchés pour le géant américain

M. Cook effectue des visites régulières en Chine, l'un des plus gros marchés pour le géant américain de l'électronique et où l'iPhone 6 est commercialisé depuis la semaine dernière.

Cet entretien intervient cependant quelques jours après une salve de cyberattaques visant le serveur d'iCloud, service de stockage en ligne d'Apple.

"Nous sommes conscients d'attaques intermittentes d'un réseau organisé utilisant des certificats non sécurisés afin d'obtenir des informations sur les utilisateurs", avait reconnu le groupe, sans mentionner la Chine.

Lundi soir, c'est pourtant Pékin qu'accusait le site Greatfire.org -blog de référence qui surveille la censure en ligne en Chine-. il affirmait que "les autorités chinoises" avaient lancé des attaques contre l'iCloud, et relevait que cela coïncidait avec la commercialisation du nouvel iPhone dans le pays.

Par ailleurs, Tim Cook était présent à Pékin quasiment en même temps qu'un autre dirigeant emblématique, Mark Zuckerberg.

Le cofondateur de Facebook a été nommé lundi membre du conseil d'administration de la School of Economics and Management de la célèbre université Tsinghua, à Pékin, selon un communiqué de ce dernière.

Il y rejoindra une soixantaine de personnalités politiques et économiques, chinoises et étrangères, dont le vice-Premier ministre Wang Qishan, le fondateur d'Alibaba Jack Ma, et ... Tim Cook.

La nomination de Mark Zuckerberg peut paraître paradoxale: Facebook est inaccessible en Chine, bloqué -à l'instar de Twitter et YouTube- par les autorités chinoises, qui exercent une censure étroite sur l'internet local.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK