Anonymous Belgium a piraté le site d'ArcelorMittal

Capture d'écran d'une recherche google pour ArcelorMittal Liège
Capture d'écran d'une recherche google pour ArcelorMittal Liège - © Capture d'écran

Le groupe de pirates informatiques militants "Anonymous Belgium" est passé à l'acte. Il a piraté, cette nuit, le site Internet d'ArcelorMital pour dénoncer les suppressions d'emplois dans le bassin liégeois. Le site a été longtemps inaccessible mais a repris en mileu d'après-midi.

Le groupe de pirates informatiques Anonymous l'avait annoncé. Comme convenu, et malgré la confiance d'ArcelorMittal dans sa sécurité informatique, le site internet arcelormittal.com a été attaqué avec succès.

Ce groupe d'activistes, connu pour ses cyber-attaques contre des multinationales comme Sony ou MasterCard, a contacté notre rédaction cette nuit pour nous informer de la réussite de son opération. Les hackers ont déposé une vidéo et un texte qui dénonce la politique d'ArcelorMittal concernant la fermeture de la phase à chaud à Liège et son impact social. Ainsi, on pouvait y lire cette nuit un message d'une page avec notamment cette phrase : "Nous continuerons sans relâche à châtier les organisations qui mettent à mal le bien-être des personnes qui aspirent à un monde meilleur pour leur famille et leur entourage."

Une action d'éclat plus spectaculaire que réellement nuisible

Les pirates, qui sont des Français et des Belges, ont aussi publié trois documents confidentiels du Numéro Un mondial de l'acier. Le premier, posté sur un serveur Multiupload, a rapidement été mis hors d'atteinte, pour cause de violation de la loi. Les deux autres, placés sur des pages Pastebin, sont des listes, au total, de 200 utilisateurs du site arcelormittal.com, avec identifiants et mots de passe, notamment de l'un ou l'autre hauts directeurs, mais surtout de membres du service "communication".

Bref, des données sensibles, dans la mesure où leur dévoilement doit "enquiquinner" leurs propriétaires, mais pas de secret industriel, ni même de renseignement économique de premier ordre.

Le groupe ArcelorMittal semble plus qu'embarrassé par le piratage de son site

Le porte-parole liégeois est aux abonnés absents. Le porte-parole luxembourgeois est en vacances. Le porte-parole londonien est sur répondeur, mais il décroche quand même son mobilophone ... pour dire qu'il n'a rien à dire, et que le groupe ArcelorMittal tente de réparer les failles de son système informatique.

Ce vendredi, en début d'après-midi, le groupe ArcelorMittal a d'ailleurs mis en ligne un "microsite", première riposte à la cyber-attaque menée par le réseau Ananymous contre ses serveurs informatiques. Le "microsite" se compose de quelques pages, limitées à une présentation générale du sidérurgiste.

J. Crémers, M. Gretry

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK