Anaïs Nin et Yakari!

Anaïs Nin et Yakari
3 images
Anaïs Nin et Yakari - © Casterman et Cinéart

Un livre à ne rater sous aucun prétexte, et un film familial réussi... 

Anaïs Nin – sur la mer des mensonges (auteur : Léonie Bischoff – Casterman)

Ce roman graphique est pour moi une des toutes grandes bd de l’année, c’est une évidence !

Ce livre n’est pas une biographie dessinée. C’est, plutôt, une trancher de vie de celle qui fut une des plus puissantes des écrivaines du vingtième siècle. Ecrivaine, égérie aussi, femme féministe et féminine, libérée et libertine.

Léonie Bischoff, l’auteure de cet ouvrage, nous plonge dans l’existence d’Anaïs Nin sans fioritures, sans en faire une icone non plus. Anaïs Nin, c’était un monde d’écriture, de talent, d’amours, d’amitié, d’amoralités totalement assumées, d’érotisme, d’angoisses. Anaïs Nin, c’était son mari, Hugo, c’était le Paris de la fête et des soirées bien arrosées, c’était la danse et ses sensualités, c’était aussi Henry Miller, probablement un des trois ou quatre écrivains essentiels du vingtième siècle. Un écrivain sui devint, non le mentor, mais le compagnon littéraire (et amoureux…) d’une Anaïs Nin toujours à la recherche d’elle-même au travers de ses mots.

C’est vrai qu’Anaïs Nin a une image assez sulfureuse, très érotique…

Et cette réalité transparaît aussi, bien évidemment, dans ce livre. Mais le dessin de Léonie Bischoff est d’une belle limpidité, et sa colorisation, aux crayons de couleur, apporte lumière et poésie à toutes ses planches, avec, de ci de là, des envolées pratiquement poétiques, et symboliques aussi… La mer, très présente, n’est-elle pas depuis Freud un des symboles les plus marquants de la sexualité ?

Mais ce qui transparaît vraiment, dans ce livre, c’est la liberté, celle de vivre, celle de créer, revendiquée par une femme hors du commun ! Et la force de l’auteur de cette bd, c’est aussi la fidélité qui est la sienne à l’égard d’Anaïs Nin, et l’envie qu’elle nous donne de lire son journal, ses romans, et de redécouvrir Henry Miller !

Yakari : de la bd au cinéma

Cette après-midi, à 14h, à l’UGC De Brouckère, il va y avoir une avant-première d’un long métrage d’animation tous publics… Inspiré par la série Yakari de Derib, ce film se révèle bien entendu totalement familial… Et très fidèle à la bd originelle. Un petit sioux y vit des aventures proches de la nature, et son don, celui de parler aux animaux, va lui faire vivre des tolérances essentielles… Jai pu voir ce film, et, honnêtement, il mérite vraiment le détour ! Et en présentation de ce film, cette après-midi, il y aura une petite interview de Derib, un des vrais " monuments " de la bande dessinée !

 

Jacques Schraûwen

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK