Amazon, Proximus, Delhaize... comment demander la suppression de vos données perso?

Amazon, Proximus, Delhaize... comment demander la suppression de vos données perso?
6 images
Amazon, Proximus, Delhaize... comment demander la suppression de vos données perso? - © Belga - AFP - D.R.

Les quatre lettres "RGPD" tournent en boucle en ce moment dans les médias. Le RGPD, c'est le Règlement Général pour la Protection des Données qui entre en vigueur ce vendredi 25 mai 2018. Ce texte européen (à retrouver en intégralité en fin d'article) est une sorte de piqûre de rappel : en Belgique, la protection des données est garantie par une loi de 1992. Mais les entreprises ne l'appliquaient pas toujours à la lettre et la Commission de la Vie Privée n'avait pas le pouvoir de sévir.

Ce qui est nouveau avec le RGPD, c'est que des amendes sont prévues pour les entreprises ou les institutions qui ne respectent pas les règles. Dans chaque pays européen, une Autorité de contrôle - qui n'est pas encore totalement opérationnelle chez nous - sera chargée de faire respecter la législation.

>>> À lire aussi : grâce au RGPD, pourrez-vous lire tous les emails où votre patron parle de vous?

Parmi les droits confirmés dans le RGPD, on trouve le "droit à l'effacement". C'est l'article 17 du Règlement : "La personne concernée a le droit d'obtenir du responsable du traitement l'effacement, dans les meilleurs délais, de données à caractère personnel la concernant et le responsable du traitement a l'obligation d'effacer ces données à caractère personnel dans les meilleurs délais."

Vous avez décidé de vous passer définitivement des services d'une entreprise ? Et vous êtes du genre à ne pas vouloir laisser de traces derrière vous ? C'est possible... même s'il est illusoire d'espérer tout effacer de A à Z. Vos données ont peut-être été partagées ou vendues entre-temps, l'entreprise qui les détenait au départ a pu être rachetée par une autre... Dans certains cas, chez Apple par exemple l'entreprise précise même qu'elle garde certaines données après une demande de suppression.

Il n'empêche, ceux qu'on appelle les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) offrent à leurs utilisateurs la possibilité d'effacer leurs données. Même chose pour des enseignes que vous fréquentez peut-être tous les jours : grandes surfaces qui proposent des cartes de fidélité, opérateurs téléphoniques... Voici notre mode d'emploi.

>>> À lire aussi : les entreprises sont-elles prêtes ?

Facebook et autres réseaux sociaux

Après les révélations autour du scandale Cambridge Analytica, certains avaient tenté de créer le mouvement : "#DeleteFacebook", ("#SupprimezFacebook") lançait notamment  Brian Acton, le fondateur de WhatsApp en mars dernier. Pas de quoi faire vaciller le géant au logo bleu. "Malgré le scandale, Facebook ne perd pas ses utilisateurs", écrivait BFM TV début mai.

Si vous voulez supprimer votre compte, cliquez ici pour retrouver notre mode d'emploi complet pas à pas.

Vous voulez quitter un autre réseau social ? Cliquez sur le nom du réseau concerné : Instagram, WhatsAppTwitter, Snapchat.

Google

Google Docs, Google Sheets, Google Calendar, Gmail... l'entreprise américaine offre de très nombreux services bien utiles pour travailler de manière collaborative. Mais comment faire pour tout plaquer ? Après avoir téléchargé une copie de vos données (en cliquant ici), rendez-vous sur la page consacrée à la suppression du compte (en cliquant là). Google vous présente alors la liste complète des éléments qu'il s'engage à supprimer.

Soyez très prudents : si vous utilisez un téléphone utilisant le système d'exploitation Android, il y a de fortes chances que votre carnet d'adresse soit stocké sur les serveurs de Google. La suppression de votre compte entraînera aussi l'effacement de ces contacts.

Pour supprimer uniquement un compte Gmail, tout en gardant l'accès à d'autres services de la firme de Moutain View, cliquez ici.

Et les résultats de recherche avec votre nom ? 

Autre cas de figure, qui n'est pas directement lié à l'utilisation des outils créés par Google : vous avez tapé votre nom dans le moteur de recherche et vous trouvez des résultats de recherche qui ne vous plaisent pas. Vous pouvez tenter de les faire supprimer en contactant directement le responsable de cette publication. Si cette démarche n'aboutit pas, Google a mis en place il y a quelques années un formulaire pour demander la suppression d'un résultat de recherche. Mais cela ne garantit pas que le moteur de recherche acceptera votre demande.

Amazon

Il est aussi possible de supprimer un compte Amazon. "Une fois que votre compte est fermé, ni vous ni une autre personne ne peut plus y accéder. Cela inclut tous les comptes qui utilisent et partagent des informations avec votre compte ainsi que les fonctionnalités et services associés à votre compte Amazon", peut-on lire sur le site de vente en ligne américain.

Comment faire ? Direction l'onglet "contactez-nous" de votre compte Amazon. Cliquez sur "Prime et autres". Dans la partie "dites-nous en plus sur votre problème" choisissez "modifications sur votre compte" dans le premier champ, puis "fermeture de mon compte" dans le deuxième champ (voir capture d'écran).

Pour demander à Amazon une copie de ses données personnelles, là encore il faut passer par le formulaire "contactez-nous". Ensuite, suivez le chemin suivant (à voir aussi dans la capture d'écran ci-contre) : Prime et autres > Dites-nous en plus sur votre problème > demander l'accès à vos données > demander l'envoi du fichier contenant vos données pour plus tard > demander toutes vos données.

Apple

Apple a mis en place un portail pour gérer ses données personnelles. Pour s'y connecter, il faut entrer son identifiant Apple et son mot de passe. Le site peut éventuellement demander de répondre à des questions de sécurité définies au moment de la création du compte. 

Comme on le voit dans la capture d'écran ci-contre, différentes options existent, depuis l'obtention d'une copie de données personnelles jusqu'à la suppression totale du compte. Dans ce dernier cas, Apple précise que toutes les informations ne seront pas supprimées de ses serveurs : "Nous sommes tenus de conserver des informations sur les transactions passées pour les besoins des rapports financiers, et il est possible que nous ayons à conserver certaines informations pour nous conformer à un règlement judiciaire ou à une autre procédure juridique en cours."

Avant de supprimer un compte Apple, mieux vaut aussi solder le crédit détenu sur l'iTunes Store ou l'App Store. Par ailleurs, précise la marque à la pomme, "vous ne pourrez plus accéder à vos achats effectués dans l’iTunes Store, l’iBooks Store ou l’App Store. Vos photos, vidéos et documents stockés sur iCloud seront définitivement supprimés." Car, insiste-t-on chez Apple : "Toute suppression de compte est définitive."

Microsoft

La procédure complète pour supprimer un compte Microsoft (dont dépend la messagerie Outlook par exemple) est décrite en détails ici. Le lien direct pour la suppression d'un compte est là. Avant cela, l'entreprise demande de vérifier deux choses : 

  • L'identité de la personne qui demande une suppression de compte;
  • Bien s'assurer que vous disposez d'une copie de vos données. Car "la fermeture d’un compte Microsoft supprime votre boîte aux lettres Outlook, votre ID et vos contacts Skype, les fichiers enregistrés dans OneDrive ainsi que vos données et GamerTag Xbox Live".

Les grandes surfaces

Il serait trop long de faire une liste exhaustive des enseignes qui collectent des données personnelles via une carte de fidélité. Citons simplement trois cas : Delhaize, Carrefour et Colruyt.

"Nous conservons les données de la carte-Plus (données d'identification) à partir du moment où vous vous inscrivez, jusqu'à 3 ans après votre dernière activité chez Delhaize", précise la "déclaration de vie privée" publié sur delhaize.be. Les détails des achats sont, eux, stockés pendant sept ans.

Contacté, le service client de Delhaize explique qu'il suffit d'envoyer une demande via son formulaire en ligne pour supprimer les données liées à une carte-Plus. Cette demande doit être accompagnée d'une copie de la carte d'identité (dont le client peut flouter la photo s'il le souhaite pour des raisons de confidentialité) et d'une copie de la carte-Plus concernée.

La demande est ensuite transmise au service concernée qui fournit un accusé de réception au client. Ensuite, nous dit-on, il faut patienter 30 jours pour que les données soient supprimées. "Lorsque vos données d'identification sont retirées de nos bases de données, ces données sont également anonymisées", ajoute la marque.

Le message est sensiblement le même chez Carrefour : "Vous avez toujours le droit de rectifier ou de supprimer des données inexactes, incomplètes, inappropriées ou obsolètes. Pour exercer ces droits, vous pouvez nous contacter de la manière suivante", détaille le site internet de Carrefour. En pratique, le plus simple est de passer par le formulaire en ligne disponible ici.

La demande doit être accompagnée d'une copie de la carte d'identité du client et une copie de la Bonus Card concernée. "Vous recevrez un suivi de votre demande", nous assure-t-on du côté du service client.

Vous devez également motiver spécifiquement votre demande

Nous avons aussi pris contact avec le service client de la carte XTRA de Colruyt via le numéro 02 363 54 00. Bonne surprise : la question des données personnelles arrive en premier lieu dans le menu téléphonique de l'enseigne. Au bout du fil l'opératrice nous assure que la demande de suppression peut se faire directement par téléphone. Mais nous aurons beau préciser que nous demandions juste quelques renseignements, notre interlocutrice insiste pour connaître nom, prénom, code postal, adresse... Tout en signalant que l'appel est enregistré.

Dans sa "charte vie privée", Colruyt propose une autre méthode : "Adresser une demande claire au service clients de Colruyt Group, dans laquelle vous mentionnez précisément ce que vous souhaitez voir corriger ou effacer. Cette demande doit être signée, datée et accompagnée d’une copie du recto de votre carte d’identité. Si vous souhaitez que nous supprimions vos données, vous devez également motiver spécifiquement votre demande. Si ces conditions sont respectées, Colruyt Group procédera à votre demande dans les plus brefs délais et vous en informera."

Les opérateurs téléphoniques

Aujourd'hui, il est très facile de changer d'opérateur tout en conservant le même numéro de GSM. Mais peut-on demander la suppression des données conservées par un ancien opérateur ? Chez Proximus, l'information se trouve dans les conditions générales... et il faudra utiliser une enveloppe et un timbre : "Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression en ce qui concerne vos données. Envoyez pour ce faire une demande datée et signée, accompagnée d'une photocopie de votre carte d'identité, au Proximus Data Protection Officer (boulevard du Roi Albert II, 27, à 1030 Bruxelles)."

Sachez-le : "Les données à caractère personnel d’un client sont conservées jusqu’à maximum 10 ans après la fin de la relation contractuelle qui lie ce client et Proximus. Des délais de conservation plus courts sont d’application pour certaines catégories de données, comme les données de trafic, qui ne sont conservées que pendant douze mois."

Chez Orange, dans la rubrique "quels sont vos droits", il n'est pas question de droit à la suppression des données. Le sujet est évoqué dans un document de quinze pages. Selon ce texte, "le client peut demander à Orange Belgium de supprimer ses données"... mais on ne trouve aucune indication sur la marche à suivre.

Difficile de s'y retrouver aussi chez Base qui, conformément à la législation, rappelle à ses clients le droit de faire supprimer leurs données à caractère personnel. L'entreprise propose une liste détaillée des cas où un citoyen peut demander la suppression de ses données. Mais là encore, pas de mode d'emploi clair. 

Retrouvez ci-dessous le règlement général sur la protection des données (RGPD) en intégralité

Dans l'Union européenne, les règlements sont des "actes législatifs contraignants". Les États membres sont obligés de les mettre en œuvre. À la différence des directives, qui "fixent des objectifs à tous les pays de l'UE", rappelle le site officiel de l'Union.

null

null

Que faire avec les emails qui demandent votre consentement en vue du RGPD?

Le RGPD, un moyen de savoir ce que votre patron a dit de vous?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK