AirDog, le bon drone qui suivra toujours son maître, aussi sportif qu'il soit

AirDog filme son propriétaire sans que ce dernier ne le pilote
AirDog filme son propriétaire sans que ce dernier ne le pilote - © Euronews

Après les nombreuses possibilités qu'ont offertes des caméras de plus en plus petites embarquées sur le bras, le torse, le casque, ou encore les talons de sportifs avides d'immortaliser leur exploit, c'est maintenant sur les drones qu'elles se taillent une place de choix. Ce n'est pas nouveau, certes, si ce n'est qu'on parle ici d'un drone dépourvu de télécommande qui doit laisser à son maître, en bon chien de compagnie, le loisir de s'adonner à sa passion sans avoir à se soucier de la caméra.

Un véritable chien volant. Ce n'est pas pour rien que les concepteurs de cette technologie l'ont baptisée "AirDog". Equipé d'une caméra, le drone n'a pas besoin de pilote pour se déplacer dans les airs. Il suit son maître à la trace, lié à lui par une laisse invisible.

Non vraiment, sans tomber dans la prose de bas étage, c'est réellement le nom - AirLeash, ou "laisse aérienne" - qu'a donné la société conceptrice lettone au boîtier dont sera équipé l'athlète filmé. Une télécommande qui agit donc plutôt comme un repère qu'AirDog gardera constamment en ligne de mire.

Le toutou s'adapte aux mouvements et à la vitesse de son maître, peut avancer à 70 km/h et est annoncé comme l'avenir des tournages sportifs par ses concepteurs, Helico Aerospace Industries.

G.R. avec Euronews