#Aftersex: le selfie après l'amour qui fait rire ou indigne, sans convaincre

Un exemple de selfie "Aftersex" publié sur Twitter
Un exemple de selfie "Aftersex" publié sur Twitter - © Twitter

Rien de tel qu'une petite photo de soi aux côtés de sa compagne ou de son compagnon après une bonne partie de jambes en l'air. Et tant qu'à faire, pourquoi pas la publier sur les réseaux sociaux pour en faire profiter tout le monde? C'est du moins ce que doivent penser les adeptes du selfie dit "#Aftersex" qui a fait son apparition sur le réseau social de partage d'images Instagram. Si cette pratique ne décolle pas vraiment, on ne compte plus les réactions indignées, ni les réappropriations humoristiques, dont voici quelques exemples.

"Et voilà, les couples se mettent à poster des #aftersex #selfies sur Instagram". Ou de façon plus tragique: "Nous sommes perdus".

Les commentaires indignés - voire désabusés - ont très vite afflué dès l'apparition des premiers #aftersex sur les réseaux sociaux. Si ce nouveau type de selfies (ces autoportraits publiés massivement par des utilisateurs sur les réseaux sociaux) montrant des couples a priori après l'amour ne semble pas tellement se répandre, certains y voient une "trahison de l'intimité".

C'est le cas d'Harriet Walker, une journaliste de mode qui s'est exprimée dans un article publié sur le site du Guardian, et dont le magazine en ligne Slate a retenu ces quelques phrases: "Nous vivons dans une culture du porno, une hyper-réalité dopée au sexe où tout le monde doit en permanence en faire ou en parler".

Pour elle, cet #aftersex selfie est "une énorme intrusion dans le seul, et peut-être le plus grand, moment d'intimité qu'il nous reste dans un monde où tout doit être téléchargé publiquement sur un fil d'actualité numérique simplement pour prouver que nous l'avons fait."

Ce qui mousse par contre, au-delà des réactions outrées, ce sont les réappropriations humoristiques de l'#Aftersex... où les chiens trouvent une place toute particulière.

Il n'est pas rare de voir apparaître de nouveaux "selfies" jugés choquants sur les réseaux sociaux. Récemment, des adolescents publiant des photos d'eux pendant des obsèques, des "selfies at funerals", avaient suscité de nombreuses réactions outrées.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK