"A votre avis": la nouvelle émission dominicale de la RTBF dans les starting-blocks

L'émission politique de débat dominicale revient transformée. Elle se veut interactive, cherchant à faire réagir et participer le téléspectateur. Et ce, via l'application Match Talks. Un rendez-vous que vous fixe Sacha Daout et son équipe à 11h30 sur la Une.

A l'heure de la toute dernière répétition, quelques ajustements sont encore nécessaires. Mais l'équipe est prête à s'inviter dans votre salon. "On est un peu dans le rush. On essaye de régler 5000 problèmes par jour. Puis, comme il y en a encore 5000 qui s'ajoutent le lendemain, ça fait encore beaucoup de problèmes à régler. Mais on pense que cet ensemble de problèmes sera réglé pour dimanche." confie Sacha Daout. "Dans les premières semaines, cela restera une émission en construction".

Au cœur de cette émission, les grands sujets d'actualité. Dans la première partie de l'émission, trois chroniqueurs vont interpeller l'invité politique avec un ton piquant et sans langue de bois. "Il est clair que l'idée est de pouvoir garder une liberté de ton" selon la chroniqueuse Alice Dive, journaliste indépendante. Même son de cloche chez Rudy Hermans, journaliste pour la cellule politique de la RTBF, "évidemment, je viens avec un côté plus subjectif que pour les sujets que je fais au quotidien. Je viens surtout pour titiller les invités."

La parole aux primo-votants

Dans la seconde partie de l'émission, un jeune de 18-19 ans, qui sera amené à voter pour la première fois lors des communales de 2018, échangera avec un invité.

Un débat en face à face constituera la troisième partie. Et enfin, pour la dernière partie, un débat plus classique se tiendra entre quatre invités.

Sans oublier un personnage habitué, qui œuvre depuis 20 ans. Il s'agit bien sûr de Pierre Kroll. Nouveauté cette année, le téléspectateur pourra le voir en direct achever ses dessins.

"A votre avis", une émission de débat politique mais le pari aussi d'inclure le citoyen comme véritable acteur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK