A la découverte des monstres dessinés par Charles Picqué pendant ses réunions

A la découverte des monstres dessinés par Charles Picqué pendant ses réunions
9 images
A la découverte des monstres dessinés par Charles Picqué pendant ses réunions - © RTBF

Ancien ministre-président bruxellois, ex-ministre fédéral, président du Parlement bruxellois, bourgmestre de Saint-Gilles : la carrière de Charles Picqué (PS) est longue.

L'homme a enfilé un nombre impressionnant de réunions interminables dans les cabinets et de négociations politiques parfois nocturnes au restaurant.

Attentif malgré tout

Pour tuer le temps, ce grand amateur de science-fiction griffonne dans les marges ou en travers des documents officiels étalés sous ses yeux. Tout "en restant attentif", affirme un proche qui garantit qu'il est capable de répondre aux interventions avec à propos tout en dessinant.

Charles Picqué expose quelques exemples de ce "Délire ministériel" cette semaine dans une galerie de sa commune. On y découvre une myriade de monstres sélectionnés dans une riche collection de centaines de croquis, caricatures et dessins pétulants.

Les caricatures arrivent

Dans ce monde de chimères et de rêveries crayonnées, beaucoup d'êtres mi-humains mi-animaux, qui évoquent les Shadoks. Pas mal de monstres mutants ou extra-terrestres, mais au final peu de têtes reconnaissables.

"Il y a des caricatures d'hommes et de femmes politiques, mais il les garde pour plus tard, pour après sa retraite politique", glisse un échevin saint-gillois dans le secret. 

Quelques nappes en papier agrémentées de monstres du grand Charles illustrent son activité au cours des négociations nocturnes qui se prolongeaient parfois au restaurant. Des collaborateurs du cabinet se chargeaient de tout embarquer à la sortie, question de ne pas laisser de dessins compromettants.

Expo "Délire ministériel" par Charles Picqué au Centre d'Art Fantastique, aux Anciennes Glacières, 18 rue de la Glacière – 1060 Saint-Gilles du 31 octobre au 8 novembre de 11h à 17h. Entrée gratuite.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK