140.000 personnes ont assisté à la 25e édition des Francofolies de Spa

Quelque 140.000 personnes se sont déplacées à Spa à l'occasion de la 25e édition des Francofolies, d'après un bilan provisoire communiqué par les organisateurs dimanche, lors de la dernière journée du festival. Blanche, Human League, Cœur de Pirate, Vianney ou encore Henri PFR clôtureront les festivités.

Les organisateurs se sont félicités des importants changements opérés à l'occasion de cette édition anniversaire, en particulier le transfert de la scène Pierre Rapsat de la Place de l'Hôtel de Ville à la place Royale.

Nouvelle configuration qui a conquis le public

Cette nouvelle configuration du festival a conquis le public, les professionnels et les artistes. Pour preuve, le chanteur français Calogero a souligné au terme de son concert - un des grands moments de cette 25e édition - avoir "pris son pied" sur ce nouveau site "époustouflant", dont il fera la publicité au sein du monde artistique.

"On repart d'une feuille blanche mais les bases sont bonnes. Nous sommes parvenus en 48 heures à résoudre des problèmes qui n'en seront plus en 2019. Il reste néanmoins des adaptations à réaliser en termes de programmation", a assuré le directeur technique des Francos, en citant les scènes Trace et Play Right+. La programmation du dernier concert sur la scène Sabam for Culture fait également débat.

Système cashless

La mobilité et l'accessibilité au site pourraient également être améliorées, estime Jean Steffens, co-directeur des Francofolies. "Nous pourrions prévoir une deuxième entrée sur le site dont la disposition a été appréciée par les artistes eux-mêmes".

L'autre grande révolution de cette 25e édition résidait dans le "cashless", ce système permettant de payer ses consommations via la puce intégrée dans son bracelet. Un changement apprécié malgré les files d'attente parfois interminables au moment de recharger la dite puce.

"Nous allons prévoir ces automates à l'extérieur du site en 2019 afin de faciliter la fluidité par la rue du Fourneau. L'objectif est de connecter à l'avenir l'ensemble des bars et Food trucks du site, y intégrer les commerçants spadois qui le souhaitent et surtout permettre aux festivaliers de recharger leur puce via leur propre smartphone. Nous disposerons également des automates à différents endroits du site, l'un des deux prévus près de la scène Rapasat ayant dû être supprimé en dernière minute", explique Pierre Angenot, responsable du ticketing.

Sur le plan artistique, cette 25e édition a répondu aux attentes et permis aux artistes belges de jouer devant un public venu en nombre, le nouvel agencement permettant aux festivaliers de faire de chouettes découvertes et de mélanger des genres qui ne se seraient pas croisés par le passé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK