Yanny ou Laurel? Le son qui divise la communauté des internautes

Photo (prise le 16 mai 2018 à Washington) de l'oreille d'un journaliste de l'AFP qui s'est dévoué pour illustrer la zizanie semée par un mot de deux syllabes chez de nombreux internautes à travers le monde, les divisant en deux camps opposés: ceux qui entendent "Yanny" et ceux qui entendent "Laurel".
Photo (prise le 16 mai 2018 à Washington) de l'oreille d'un journaliste de l'AFP qui s'est dévoué pour illustrer la zizanie semée par un mot de deux syllabes chez de nombreux internautes à travers le monde, les divisant en deux camps opposés: ceux qui entendent "Yanny" et ceux qui entendent "Laurel". - © Eric BARADAT

C'est un mot de deux syllabes qui sème une zizanie mondiale chez les internautes, les divisant en deux camps opposés: ceux qui entendent "Yanny" et ceux qui entendent "Laurel".

Le mini-clip audio a été publié à l'origine sur Reddit par un lycéen de l'Etat américain de Géorgie, a rapporté mercredi le New York Times.

Ce garçon de 18 ans, Roland Szabo, a expliqué qu'après avoir téléchargé le mot apparemment anodin sur un site de vocabulaire, il avait été intrigué de la façon différente dont l'entendaient les personnes autour de lui.

Posté ensuite sur Instagram par l'un de ses amis, sous la forme d'un sondage, l'enregistrement est devenu viral sur internet, avec l'aide de célébrités optant soit pour "Yanny", soit pour "Laurel".

L'aspect le plus bluffant du débat, qui a dépassé les frontières américaines, est que la majorité des auditeurs entendent bien distinctement soit "Yanny" soit "Laurel", rares étant ceux qui se trouvent dans le flou du terrain médian.

Un sondage express (et non représentatif) au sein du bureau de l'AFP de Washington a ainsi donné comme résultat: Yanny 17 (dont 8 francophones), Laurel 14 (dont 8 francophones), entre les deux: 3.

Plusieurs experts se sont penchés sur la question, et s'accordent à dire que la perception dépend de la capacité de l'oreille à percevoir les fréquences basses ou hautes, ou du paramétrage des haut-parleurs, qui envoient plus ou moins de basse.

Ce débat rappelle un précédent qui avait enflammé internet il y a trois ans au sujet de la photo d'une robe bicolore que certains voyaient blanche et or, d'autres noire et bleue.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK