William, 15 ans, passionné par la civilisation Maya découvre une cité inconnue

William, 15 ans, passionné par la civilisation Maya découvre une cité inconnue
William, 15 ans, passionné par la civilisation Maya découvre une cité inconnue - © Tous droits réservés

Un jeune Québécois de 15 ans a découvert une nouvelle cité maya grâce à sa théorie selon laquelle cette civilisation choisissait l’emplacement de ses villes selon la forme des constellations d’étoiles rapporte le Journal de Montréal.

William Gadoury, un adolescent de Saint-Jean-de-Matha dans Lanaudière (Québec), a vu son travail salué par la NASA, à l’Agence spatiale canadienne et à l’Agence spatiale japonaise, tellement sa découverte semble extraordinaire. 

Bientôt sujet d’une publication scientifique

"Étonné par les lieux choisis par les Mayas pour l’installation de leurs cités (loin des rivières, sur des terres peu fertiles), William Gadoury a voulu prouver qu’un autre élément entrait en jeu dans la sélection. Connaissant l’intérêt des Mayas pour l’astronomie, il a donc entrepris des recherches sur les 22 constellations Mayas (142 étoiles) pour essayer de découvrir une corrélation entre celles-ci et l’emplacement des cités" raconte le Journal.

William, est passionné par les Mayas depuis plusieurs années, il a analysé 22 constellations mayas et s’est aperçu que s’il reliait sur une carte les étoiles des constellations, la forme de chacune d’entre elles correspondait au positionnement de 117 cités mayas. Aucun scientifique n’avait encore découvert une telle corrélation entre les étoiles et l’emplacement des villes mayas.

Une des cinq plus importantes cités de cette civilisation

"Le génie de William a été d’analyser une 23eme constellation. Celle-ci contenait trois étoiles et seulement deux cités correspondaient sur la carte". Selon sa théorie, il aurait donc dû y avoir une 118eme cité maya baptisée K’ÀAK’ CHI’ (bouche de feu en français), dans un endroit reculé et inaccessible dans la péninsule du Yucatan, au Belize.

Non seulement il aurait découvert une nouvelle cité maya, mais il s’agirait d’une des cinq plus grosses.

"Quand le Dr La Rocque m’a confirmé, en janvier dernier, que l’on distinguait une pyramide et une trentaine de structures, c’était extraordinaire", a dit le jeune homme à nos confrères.

Le jeune homme aura la chance de voir son projet aboutir en assistant aux fouilles qui vont être organisées sur place. Il sera, le 18 mai prochain, le porte-parole de l’Expo-Science à l’université McGill à Montréal, consécration pour ce jeune homme de 15 ans à peine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK