Vous rêviez de 4G sur la Lune? Nokia et Vodafone y travaillent

Cinquante ans après la mission Apollo 8, d'où est tirée cette photo, Vodafone et Nokia souhaitent apporter Internet à haut débit sur le satellite naturel de la Terre
Cinquante ans après la mission Apollo 8, d'où est tirée cette photo, Vodafone et Nokia souhaitent apporter Internet à haut débit sur le satellite naturel de la Terre - © HO - AFP

La société allemande PTScientists a conclu un partenariat avec l'entreprise de télécommunications finlandaise Nokia et l'opérateur multinational Vodafone.

Cet accord a pour but la création d'un réseau 4G sur la Lune afin, notamment, d'envoyer sur Terre des images en haute définition du satellite naturel de notre planète.

Comment cela va-t-il fonctionner ?

La station mise en place par Vodafone sera en communication avec les véhicules lunaires (les rovers) pendant qu'ils captureront images et vidéos des différents sites lunaires.

Le réseau 4G utilisera la bande de fréquences 1800 MHz et permettra l'envoi de vidéos en haute définition au module d'atterrissage autonome et de navigation (ALINA) conçu par Audi pour PTScientists.

Ce module comportera lui-même de l'équipement Nokia spécialement conçu pour cette utilisation, pesant moins d'un kilo et qui permettra d'envoyer les images chez PTScientists, à Berlin.

L'utilisation du réseau mobile de quatrième génération permettra de transmettre plus de données en consommant moins d'énergie que les ondes radios en analogique.

Pour Marcus Weldon, directeur des technologies chez Nokia, "cette importante mission consiste à appuyer, entre autres, le développement de nouvelles technologies spatiales pour la mise en réseau, le traitement et le stockage des données et contribuera à faire progresser l'infrastructure de communication nécessaire aux universités, à l'industrie et aux établissements d'enseignement pour mener des recherches lunaires."

En attendant le lancement de ce projet en 2019, il nous restera à contempler la Lune depuis la terre ferme...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK