Voulez-vous être payé pour prendre soin de 55 chats sur l'île de Syros?

Voulez-vous être payé pour prendre soin de 55 chats sur l'île de Syros?
2 images
Voulez-vous être payé pour prendre soin de 55 chats sur l'île de Syros? - © Tous droits réservés

Des milliers d’offres d’emplois sont publiées quotidiennement sur les réseaux sociaux, mais elles ne sont pas toujours crédibles. C'est pour cela que l’offre d’emploi que Joan Bowell avait posté sur sa page Facebook n’a pas été prise très au sérieux au début. Pourquoi? Tout simplement parce que son annonce était trop belle pour être vraie.

Vivre sur l’île grecque de Syros, et prendre soin de 55 chats tout en habitant dans une petite maison avec jardin qui donne sur la mer Egée, frais d’électricité et d’eau inclus, une voiture pour se déplacer, ainsi qu’un salaire qui peut s'élever jusqu’à 600 euros par mois. Ça a l’air d’une blague, mais ça n’en est certainement pas une. 

Il y a sept ans, Joan Bowell et son mari étaient venus s’installer sur l’île de Syros pour des raisons de santé. Dans une interview avec le blog “Life with Cats” en 2016, elle explique qu’en Grèce les chats "sont considérés comme nuisibles et j'ai entendu d'innombrables histoires à leur sujet (comme quoi ils seraient) empoisonnés, brûlés, jetés dans l'océan, roués à coups de pied - et les chats malades ainsi que les chatons nouveau-nés sont régulièrement jetés dans la benne à ordures. Fondamentalement, c'est une culture très ignorante avec une vieille mentalité agricole en ce qui concerne les animaux. Donc, une partie de la raison de choisir de venir ici (l’île de Syros) était que je savais que je pouvais apporter une aide aux chats indésirables."

Elle a créé la page Facebook de son sanctuaire de chats en 2013 et lui a donné le nom de God’s Little People (Les petits êtres de Dieu). La page est très active, et lui permet d’entrer en contact avec les amoureux de chats à travers le monde, qui n’hésitent pas à lui venir en aide en cas de besoin.  

“UN GRAND MERCI à tous ceux qui nous ont envoyé une ou plusieurs couvertures chauffantes !! Je suppose que la livraison d'aujourd'hui est la dernière, mais nous avons maintenant reçu 55 énormes couvertures !!! Je les ai surtout demandés pour les chats d’extérieur, donc j'en ai donné quelques unes à des sauveteurs locaux et à une clinique vétérinaire - grâce à votre gentillesse! Les chats les adorent et bien que la température se réchauffe la nuit, c'est une bonne idée de savoir que nous sommes armés et préparés pour l'hiver prochain! J'envoie à chacun de vous un baiser accompagné du son assourdissant du ronronnement pour aller avec”  

Après avoir publié son offre d’emploi, elle a dû préciser à plusieurs reprises qu’il s’agit bien d’une offre sérieuse, et qu’elle a vraiment besoin de quelqu’un "âgé de 45 ans et plus, qui est responsable, fiable, honnête, qui a le sens pratique - et qui a vraiment un cœur d'or! En plus de les nourrir, les chats auront aussi besoin de beaucoup d'amour et d'attention".

Joan Bowell préfère que ça soit un vétérinaire ou infirmier(ère) qui vient s’occuper de ses petits protégés, mais tout les candidats répondant au profil recherché sont encouragés à envoyer leur C.V.  

Mais la fondatrice de God’s Little People met en garde les futurs candidats en expliquant que ce job n’est pas toujours facile. La tâche peut s’avérer extrêmement pénible parfois quand il est temps d’euthanasier un chat, de prendre soin de ceux qui souffrent de malnutrition, ou de piéger des chatons sauvages pour les emmener chez le vétérinaire.

Des milliers de personnes à travers le monde ont déjà postulé pour le job, mais Joan Bowell n’a pas encore fait son choix final. La personne choisie sera chargée de prendre soin du sanctuaire de chat, et commencera le travail en octobre prochain pour une durée minimale de 6 mois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK