USA: des intellectuels veulent faire interdire le porno dans les hôtels

Sur un de ses blogs, Le Monde rapporte que cette lettre a été publiée le 9 juillet dernier par Robert P. George, professeur à l’université de Princeton, et Cheikh Hamza Yusuf, spécialiste de l’islam.

Dès les premiers mots, le ton est donné: "Nous écrivons pour demander à vos entreprises de ne plus proposer des films pornographiques dans vos hôtels."

Une société respectueuse qui fait fi du profit

Les deux auteurs de la lettre affirment s’exprimer en tant que professeurs et parents, et n’être nullement motivés par leur appartenance religieuse. Selon Le Monde, ils "aspirent à la construction d'une société qui encourage le respect des autres et de soi-même" et qui "ne traite personne comme un objet".

Pour ce qui est de la probable perte financière pour les entreprises destinataires de la lettre, ils règlent le problème en affirmant qu’il est "moralement inacceptable de tirer profit de la souffrance, de la dégradation et de la corruption des autres".

Selon eux, "il y a des choses, des choses inhumaines, injustes, déshumanisantes, qui ne devraient pas être vendues". Les deux militants estiment que les acteurs de l’industrie pornographique doivent se mobiliser pour donner de vraies valeurs à un marché qui ne pourra pas le faire seul".

Pour Greg Rose, responsable d’un site qui lutte contre l’addiction aux films pornographiques interrogé par CNN, les hôtels ne sont pas la vraie cible. Selon ce spécialiste, le cœur du problème est la forte demande de contenus pornographiques.

En janvier 2011, le groupe hôtelier américain Marriott avait déjà choisi d’évincer les chaînes pornographiques de son offre télévisuelle.

 

VA avec Le Monde

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK