Une ville d'Indonésie offre 340 euros à celui qui capturera un crocodile

Sur une des plages de Kupang, un panneau met en garde contre les dangers des crocodiles
Sur une des plages de Kupang, un panneau met en garde contre les dangers des crocodiles - © JOEY CHRISTIAN - AFP

Une ville indonésienne compte offrir l'équivalent de 340 euros pour tout crocodile marin capturé afin de débarrasser son littoral des dangereux reptiles.

Leur population a augmenté ces dernières années de façon préoccupante près de deux plages de Kupang, localité de l'ouest du Timor, dans l'extrême-est de l'Indonésie. Des cas d'attaque contre des hommes ont également été signalés.

Le responsable de l'office de tourisme local, Marius Ardu Jelamu, a indiqué que la municipalité comptait lancer un concours et verser cinq millions de roupies pour chaque capture d'un crocodile vivant. "Nous avons demandé aux gens de faire preuve de prudence quand ils vont à la plage, mais ce n'est pas suffisant", a-t-il dit. "Certains de ces animaux font trois à quatre mètres."

Il a précisé que cet appel ne visait pas le grand public mais les spécialistes des crocodiles. Il a ajouté que les reptiles seraient attrapés au moyen d'armes à fléchettes hypodermiques contenant des tranquillisants, et de cordes.

Une fois capturés, les crocodiles, qui ne peuvent être tués selon le droit indonésien, seraient relâchés loin des plages.

Plus grande espèce de crocodile, le crocodile marin peut mesurer jusqu'à sept mètres.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK