#HongKongIsNotChina, la réponse des Hongkongais suite à l'affiche erronée du film "Arrival"

Une photo publiée par K Chui (@ninjaying) le

"La Perle de l’Orient". Pourtant érigée à Shanghai, cette tour culminant à 468 mètres s’est récemment retrouvée dans la baie de Hong Kong sur une des affiches du film de science-fiction "Arrival" (en français "Premier Contact"). Il semblerait donc que l'auteur de l'affiche ait confondu les deux villes, pourtant séparées l'une de l'autre par plusieurs centaines de kilomètres.

Une erreur géographique majeure qui n’a pas manqué de provoquer la colère des habitants de la région administrative spéciale (RAS) rattachée à la République populaire de Chine (RPC).

C’est via le mot-dièse #HongKongIsNotChina (Hong Kong n’est pas la Chine) que de nombreux internautes ont pu manifester leur mécontentement sur les réseaux sociaux, notamment sur les pages Twitter et Facebook officielles du film, qui ont révélé, en même temps que la bande-annonce, une série de 12 affiches représentant chacune un lieu différent, toujours surplombé par un monolithe flottant.

Une autonomie politique

Rétrocédée à la Chine par l’Empire britannique en 1997, la région d’Hong Kong, possède cependant sa propre monnaie, bénéficie d’une politique indépendante et jouit d’une liberté de presse. Une autonomie par rapport à la Chine continentale, à laquelle les Hongkongais tiennent beaucoup.

Une erreur causée par une entreprise tierce 

Jeudi, le compte Twitter du film, réalisé par le Canadien Denis Villeneuve, a publié un message pour s’excuser auprès de son public, indiquant que l’erreur avait été commise par "un fournisseur tiers" et qu’elle avait été corrigée. 

Le film, qui met en scène l’actrice Amy Adams dans la peau d’une linguiste recrutée par l’armée pour tenter d’expliquer la présence d’extraterrestres sur Terre, sortira en salles le 7 décembre prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK