Une oeuvre d'art assurée à 800 000€ détruite par une femme de ménage

L'oeuvre "Quand des gouttes d'eau commencent à tomber du plafond", de Martin Kippenberger, a été involontairement détruite par une femme de ménage zélée
L'oeuvre "Quand des gouttes d'eau commencent à tomber du plafond", de Martin Kippenberger, a été involontairement détruite par une femme de ménage zélée - © EPA

Une femme de ménage trop zélée a détruit à jamais une oeuvre d'art, retirant la patine d'une baignoire en caoutchouc placée sous des planches en bois empilées, a indiqué jeudi le musée de Dortmund, dans l'ouest de l'Allemagne.

"Il n'est plus possible de remettre dans son état initial" cette installation de l'artiste allemand Martin Kippenberger, aujourd'hui décédé, a indiqué une porte-parole de la ville de Dortmund.

Baptisée "Quand des gouttes d'eau commencent à tomber du plafond", l'oeuvre était assurée pour 800 000 euros. L'incident est survenu le 21 octobre.

Dans ce musée, les femmes de ménage sont censées respecter une distance d'au moins 20 centimètres entre elles et les oeuvres d'art, a indiqué la porte-parole de la ville.

Elle a toutefois précisé que dans ce cas précis, il n'avait pas été encore établi si la technicienne de surface, employée par une société indépendante du musée, avait été informée de cette règle.

Ce n'est pas la première fois qu'une oeuvre d'art est sacrifiée sur l'autel de la propreté en Allemagne: en 1986, "Fettecke" (littéralement "coin gras"), une motte de beurre suintante de l'artiste allemand Joseph Beuys installée dans un musée de Düsseldorf (ouest), avait été elle aussi été "nettoyée".


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK