Une île du Pacifique bloque l'accès à Facebook pour ses citoyens

Le gouvernement actuel voudrait en fait censurer tous ses opposants.
2 images
Le gouvernement actuel voudrait en fait censurer tous ses opposants. - © JOEL SAGET - AFP

Le petit Etat de Nauru, situé au nord-est de l’Australie, est soupçonné d’interdire l’utilisation du réseau social à ses habitants. L’actuel dirigeant souhaiterait faire taire ses opposants. C’est en tout cas ce qu’affirme l’ancien président de cette île de 10 000 habitants.

Les autorités de Nauru avaient auparavant annoncé une série de restrictions d’accès à internet. La raison officielle avouée visait la censure des sites pornographiques, jugés "en contradiction avec notre foi et nos valeurs".

Mais selon l’ancien président Sprent Dabwido, le gouvernement actuel voudrait en fait censurer tous ses opposants et des demandeurs d’asile hébergés dans des camps de rétentions du pays, gérés par l’Australie.

Seul fournisseur d'accès à internet sur l’île, Digicel a indiqué que les restrictions avaient été mises en œuvre à la demande des autorités. Pour sa part, Facebook a expliqué être au courant de l'inaccessibilité du site depuis Nauru, espérant que la connexion serait bientôt rétablie.

N.S avec Le Huffington Post 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK