Une bouteille de whisky vendue 843.200 dollars, une bouteille de Romanée-Conti adjugée 558.000 dollars

Une bouteille de whisky écossais millésime 1926 a été vendue samedi à New York 843.200 dollars lors d'enchères organisées par Sotheby's, un prix supérieur à tous les records vus dans le vin mais qui n'a pas dépassé celui enregistré début octobre pour le whisky, soit 1,12 million de dollars.

Il s'agissait d'une bouteille remplie en 1986 par la maison écossaise The Macallan après maturation en fût de chêne durant soixante ans.

Contrairement au vin, le whisky cesse de maturer et se stabilise une fois en bouteille.

Fondée en 1924, The Macallan, dont la distillerie se trouve à Craigellachie, dans le nord de l'Ecosse, n'a produit que 40 bouteilles The Macallan millésime 1926 avec 60 ans de maturation.

Parmi elles, 12 possèdent une étiquette illustrée par Peter Blake, qui a notamment réalisé la pochette de l'album des Beatles "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band" (1967).

C'est l'une de ces douze bouteilles qui a été vendue samedi.

Avant samedi, trois bouteilles The Macallan 1926 avaient été vendues aux enchères ces six derniers mois pour plus d'un million de dollars chacune.

Mi-mai, à Hong Kong, un exemplaire avec l'étiquette de Peter Blake est parti pour 1,01 million de dollars.

Le même jour, une version dont l'étiquette a été réalisée par l'artiste italien Valerio Adami a été vendue, elle, pour 1,1 million de dollars.

Début octobre, une autre "Valerio Adami" a établi un nouveau record à 1,12 million de dollars, lors d'une vente à Edimbourg organisée par la maison Bonhams.

Les enchères bénéficient aujourd'hui de la montée en puissance du whisky, désormais consommé mondialement et de plus en plus prisé en Asie.

Une bouteille de Romanée-Conti millésime 1945

Une bouteille de Romanée-Conti millésime 1945 a été adjugée samedi 558.000 dollars lors d'une vente organisée par la maison Sotheby's à New York, pulvérisant le record pour du vin.

Le prix final, qui inclut les taxes et les commissions, correspond à 17 fois la limite haute de l'estimation initialement établie par Sotheby's, soit 32.000 dollars.

Cette bouteille à l'étiquette tachée est l'un des 600 exemplaires produits en 1945, juste avant que le domaine de la Romanée-Conti n'arrache les vignes pour les replanter ensuite.

Le Romanée-Conti est souvent considéré comme le plus grand vin de Bourgogne, peut-être le cru le plus prestigieux au monde.

Le domaine est situé sur une parcelle de moins de deux hectares et ne produit aujourd'hui qu'entre 5.000 et 6.000 bouteilles par an.

Il fait partie de la Côte de Nuits, une bande de coteaux située au nord de la Côte d'Or.

Le record pour une bouteille de vin de contenance standard était jusqu'ici de 233.000 dollars pour un Château Lafite Rothschild de 1869, adjugé lors d'une vente à Hong Kong en 2010.

La même année, une Impériale (6 litres) de Cheval Blanc 1947 a été achetée pour 304.000 dollars, à l'issue d'enchères organisées à Genève.

Quelques minutes plus tard, lors de la même vente, une autre bouteille de Romanée-Conti millésime 1945 a été adjugée 496.000 dollars, établissant le deuxième prix le plus élevé jamais vu aux enchères pour du vin.

Les lots vendus samedi provenaient de la collection personnelle de Robert Drouhin, qui dirigea de 1957 à 2003 la maison Joseph Drouhin, l'une des plus importantes de Bourgogne.

Le domaine Joseph Drouhin compte 73 hectares, dont une majorité de grands crus et de premiers crus.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK