Un ver revient de l'espace avec une deuxième tête

Le ver à deux têtes.
Le ver à deux têtes. - © http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/reg2.79/full

Des chercheurs américains ont eu droit à un rare phénomène lorsqu'ils ont récupéré des petits vers qu'ils avaient envoyés pendant cinq semaines dans la Station spatiale internationale: l'un d'entre eux dont la queue avait été amputée est revenu avec une tête supplémentaire à la place. 

L'étude scientifique qui porte sur la régénération a été initiée par des scientifiques de l'université américaine de Tufts, dans le Massachusetts. Au lieu de "simplement" se régénérer après avoir vu sa tête coupée, l'un des vers est revenu... avec deux têtes! Si le ver est connu pour ses capacités régénératrices après une amputation, l'apparition d'une double tête est rarissime.

Comparaison avec des vers sur Terre

"En plus de 18 ans d'expérience dans le maintien d'une colonie de D. japonica (ndlr: les vers) qui comprend plus de 15 000 vers de contrôle rien qu'au cours des cinq dernières années, les chercheurs de Tufts n'avaient jamais observé l'apparition spontanée d'une double tête", explique l’université dans un communiqué. Parmi les vers revenus de l'espace, certains se clonaient en se séparant via un processus de "scissiparité". Par comparaison, les scientifiques ont observé un autre groupe de vers qui a connu les même manipulations, mais sur Terre: pas de deuxième tête en vue.

L'espace responsable?

On peut dès lors se poser la question: est-ce que le fait de se trouver dans l'espace explique ce phénomène? Pas forcément, répondent les scientifiques. Le groupe de vers resté sur Terre n'a pas connu de décollage, de voyage et d’atterrissage. De plus, les scientifiques ont affirmé avoir eu beaucoup de mal à maintenir la même température entre les deux groupes. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK