Un smartphone sur un tapis... Le nouveau casse-tête d'Internet

Smartphone, smartphone, smartphone... Mais où est-ce qu'il est ?
Smartphone, smartphone, smartphone... Mais où est-ce qu'il est ? - © Jeya May CRUZ - FACEBOOK

Une nouvelle illusion d'optique a fait son apparition sur la Toile. Une photo montrant un tapis à motifs a mobilisé les yeux de milliers de personnes sur les réseaux sociaux.

Posté par une certaine Jeya May Cruz, venue des Philippines, le cliché est accompagné d'un court message : "Jouons à un jeu. Trouvez le téléphone portable".

Car, oui, dans la photo ci-dessus, se cache un smartphone. Certains ont d'abord douté de l'existence même de ce GSM, pensant à une plaisanterie, mais la plupart se sont pris au jeu, jusqu'à s'en arracher les cheveux : "Il est où ?"; "Je ne parviens vraiment pas à le trouver" ; "Où est-il ? Sous la table peut-être ?"; "Ahah, j'ai mal à la tête".

"Désolé si cela vous a fait mal aux yeux et vous a donné un mal de tête"

Partagée près de 19 000 fois, la photo casse-tête a même fait son apparition sur la chaîne de télévision philippine News5, qui révèle au passage la solution pour ceux d'entre vous qui resteraient bloqués face à ce tapis (voir la vidéo en fin d'article).

Face à l'ampleur du "buzz", Jeya May Cruz a publié un nouveau message dans lequel elle écrit : "Merci à tous, je n'arrive pas à croire que ceci soit devenu viral. Je suis désolé si cela vous a fait mal aux yeux et vous a donné un mal de tête. Merci encore !".

Il faut dire que, malgré des motifs relativement différents par rapport au tapis, le téléphone n'apparaît pas directement à la vue de tous.

Les illusions d'optique et autres casses-têtes de ce genre sont nombreux à fleurir sur le Web, et entraînent bien souvent leur lot de débats et de théories sur nos différences de perception. On se souvient notamment du fameux DressGate, cette célèbre robe qui avait divisé la Toile entre ceux qui voyaient la robe en noir et bleu et ceux qui la voyaient en blanc et or. Cette photo qui mettait à l'épreuve nos sens avait été la source d'interminables discussions sur les réseaux sociaux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK