Un Parisien trouve un portefeuille perdu en 1958 et retrouve son propriétaire

Il aura suffit d'une photo et d'un post sur Facebook pour retrouver le propriétaire de ce portefeuille
2 images
Il aura suffit d'une photo et d'un post sur Facebook pour retrouver le propriétaire de ce portefeuille - © Tous droits réservés

Cette histoire est une quête. Celle de Christian, un retraité qui s'est mis en tête de retrouver le propriétaire d'un portefeuille, perdu plus de 60 ans plus tôt à Paris. L'histoire aurait pu finir sur un échec mais l'homme a finalement retrouvé celui à qui appartenait l'objet, et l'a rendu à son épouse.

Tout commence il y a 5 ans. Christian David est encore directeur de la salle "Le Grand Véfour" à Paris. C'est sous un soupirail situé dans l'établissement que ce monsieur retrouve un portefeuille, qu'il pense avoir été égaré ou volé des années plus tôt. Il conserve ce vestige chez lui jusqu'à son départ à la retraite où il décide de vider ses tiroirs.

En 2018, ce sont forcément les réseaux sociaux qui priment lorsqu'ils faut se mettre en quête d'une personne ou d'un objet perdu. Le 29 octobre, Christian poste un message sur son mur Facebook. Il y demande si quelqu'un reconnaît le portefeuille ou l'homme qui apparaît sur les documents qu'il contient, et ajoute une photo de l'objet et des documents qu'il contient : la carte d'identité d'un homme né le 18 février 1929 à Cannes et plusieurs photos jaunies.

Rapidement, les partages se succèdent et les personnes présentes sur le réseau social apportent leur contribution au retraité. Il avait toutefois remarqué la mention "Cannes" pour le domicile sur la carte d'identité retrouvée dans le portefeuille. Cette information donne du grain à moudre aux internautes. 

Près de 1000 partages et trois jours plus tard, le mystère est levé. "Oui, ça alors, c'était mon oncle", commente Gilles Saffioti, du même nom que celui écrit sur la carte.

 

"Merci à tous pour votre communication et pour un Happy End de cette aventure, le tout en 5 jours, et 1000 partages c’est génial", raconte finalement Christian David sur son profil Facebook pour mettre un point final à cette aventure. Il ajoute que les deux enfants d'Émile Saffioti sont entrés en contact avec lui et sont "très émus de cette trouvaille". 

Le portefeuille a finalement été remis par la fille de Christian, qui vit dans le Sud de la France, en mains propres à son épouse. Une histoire qui montre l'efficacité des réseaux sociaux quand il s'agit de retrouver des pépites.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK