Un homme subtilise un tableau en plein jour dans un musée de Moscou

Un homme subtilise un tableau en plein jour dans un musée de Moscou
Un homme subtilise un tableau en plein jour dans un musée de Moscou - © Tous droits réservés

Les autorités russes ont annoncé ce lundi avoir interpellé un homme accusé du vol d'un tableau. Ce dernier s'était permis de décrocher l'oeuvre en plein jour et à la vue du public avant de quitter les lieux sans être inquiété.

C'est un vol plutôt embarrassant auquel la prestigieuse galerie Tretiakov de Moscou a dû faire face. Ce dimanche 27 janvier, un homme de 31 ans a réussi à décrocher un tableau en plein jour et à quitter les lieux sans encombre. Les images de vidéo-surveillance sont saisissantes et montrent l'homme, crane rasé et tout de noir vêtu, s'emparer de l'oeuvre avec une facilité déconcertante avant de quitter le musée.

Une peinture estimée à 175 000 euros

Le voleur présumé a finalement été interpellé dans un village en périphérie de Moscou tandis que la toile dérobée a été retrouvée intacte par la police. Ce sont justement les images de vidéo-surveillance qui ont permis de rapidement retrouver l'homme et d'identifier son véhicule, selon le journal russe RBK.

L'oeuvre en question attribuée au peintre paysagiste russe Arkhip Kouïndji représente le mont Aï-Petri en Crimée. Le tableau aurait été réalisé 1898 et 1908. Prêtée par le Musée Russe de Saint-Pétersbourg, celui-ci est estimé à environ 175 000 euros par un historien de l'art interrogé par l'agence publique TASS.

Des problèmes de sécurité récurrents

Fondée en 1856, la galerie Tretiakov est l'un des plus prestigieux musées au monde. Sa large collection inclut plus de 140 000 pièces de collection et de nombreux chefs-d'œuvres d'artistes reconnus, tels que Marc Chagall ou Vassily Kandinsky.

Ce n'est pourtant pas la première fois que la sécurité du musée est remise en question puisqu'au mois de mai dernier, un homme de 37 ans avait réussi à briser une vitre de protection afin de vandaliser "Ivan Le Terrible tuant son fils", l'une des plus célèbres toiles d'Ilia Répine. Déchirée en trois endroits, la toile avait finalement dû être retirée de la salle d'exposition.

Ce nouvel incident a également poussé le ministère de la culture russe à annoncer de futurs audits de la sécurité des principaux musées, ainsi que son intention d’équiper tous les tableaux de la galerie Tretiakov d’alarmes se déclenchant si un visiteur venait à s’approcher trop près. Le Kremlin a assuré lundi que la galerie était "protégée de manière adéquate", mais a reconnu que des "conclusions devaient être tirées" à la suite de ce vol en matière de sécurité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK