Un Courtraisien se fait tatouer le score de Belgique-Brésil sur la fesse

Cet homme n'a qu'une parole.
Cet homme n'a qu'une parole. - © Tous droits réservés

Pendant le match Belgique-Japon alors que les diables sont à la peine, Kim, un Courtraisien de 35 ans, fait un pari peu risqué: si les Diables battent le Brésil, il se fera  tatouer le score sur son postérieur. Et il l’a fait.

"Je suis un homme de parole" explique le jeune Flamand sur le site du journal Het Laatste Nieuws. Et l’opération a été effectuée par son ami "Mike Tattoo" le bien nommé.

Paradoxalement, Kim n’est même pas un grand fan foot, ni des Diables. Mais comme il avait fait un serment, publié sur Facebook, lors du match contre le Japon, il a tenu à honorer sa promesse. "Je suis un homme de parole " s’est justifié le jeune tatoué.

Un symbole permanent qui lui rappellera ce sentiment de plénitude ressenti lors de la victoire belge: "C’est fini, on peut rentrer chez soi." s’était-il dit avec beaucoup de lucidité.

Il faut reconnaître que le Courtraisien avait été pris au piège. Il avait publié son post Facebook alors que les Japonais menaient encore 2 à 0 et que les jeux paraissaient faits pour les Diables. Mais à ses yeux, une promesse est une promesse. Enfin un homme de parole dans un monde où il est si fréquent de s’asseoir sur ses principes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK