Géorgie: un café vegan attaqué à la saucisse par des ultra-nationalistes

Kiwi café dans le centre historique de Tbilissi, capitale de la Géorgie
Kiwi café dans le centre historique de Tbilissi, capitale de la Géorgie - © Kiwi Café

Le premier café vegan de la capitale géorgienne Tbilissi a été attaqué par des ultra-nationalistes à coups de saucisses, rapporte Georgia Today. Dimanche soir, alors que le Kiwi Café accueillait la projection d’un film, un groupe d'une quinzaine de personnes a fait irruption pour jeter de la viande grillée et des saucisses à sa clientèle, qu'ils jugent beaucoup trop occidentalisée. 

Ana Gulisashvili témoigne sur son mur Facebook: "Leur arrivée a déclenché une terrible bagarre. Ils criaient sur le personnel et leur jetaient des objets. Ils ont tout saccagé en attaquant les clients qui venaient assister à la projection du film. Ils ont frappé un de mes amis et lui ont ouvert la tête. Dès que la police est arrivée, le groupe est parti". 

Selon elle, le même groupe était aussi venu un mois auparavant demandant à un commerçant voisin si le café était fréquenté par la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre (LGBT).

L'action d'ultra-nationalistes 

Cependant beaucoup sont d’autant plus choqués par la réaction de la police. Non seulement le groupe n’a pas été poursuivi judiciairement, mais la police a cru que les responsables étaient les clients aux piercings et vêtements alternatifs. D’autres témoins ajoutent que la police se moquait ouvertement du sort des clients. 

Le ministère de l’Intérieur précise cependant qu’une enquête devait démarrer mais que le personnel et les témoins ont été entendus.

L’attaque anti-vegan pourrait cadrer dans la rhétorique anti-occidentale des groupes ultra-nationalistes géorgiens. Certains ont défilé dans la capitale trois jours plus tôt. En 2013 déjà, la gay pride de Tbilissi avait été annulée par un mouvement anti-russe et néo-nazi. Les résidents de Tbilissi craignent l'émergence d'actions violentes xénophobes dans la capitale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK