Un bœuf géant d'Australie devient la mascotte d'Internet

Knickers va vivre le reste de sa vie, qui peut aller jusqu'à 20 ans pour les vaches, près du lac Preston, avec le reste du troupeau.
Knickers va vivre le reste de sa vie, qui peut aller jusqu'à 20 ans pour les vaches, près du lac Preston, avec le reste du troupeau. - © GEOFF PEARSON - DR

Parfois, être trop grand et trop gros peut vous sauver la vie. C'est en tout cas le cas de Knickers, une belle bête du sud-ouest de l'Australie. Du haut de ses sept ans, ce bœuf de race frisonne mesure déjà 1,94 m et pèse près d'une tonne et demie, un record dans le pays. Suffisant pour lui éviter l'abattoir : lorsque son propriétaire a tenté de le vendre aux enchères le mois dernier, il a essuyé un refus des marchands de viande, effarés devant la taille de l'animal.

L'animal vivra donc le reste de sa vie, qui peut aller jusqu'à 20 ans pour les vaches, en paix, près du lac Preston, avec le reste du troupeau. Depuis sa naissance, Knickers était fait pour être un leader, comme l'explique son propriétaire Geoff Pearson à la BBC. "Il a toujours été hors du lot dans le troupeau, un peu plus grand que les autres", note-t-il. Et lorsqu'il part en promenade, les autres vaches, qu'il dépasse de deux bonnes têtes, le suivent docilement. Le contraste est d'autant plus saisissant qu'il possède un robe blanche et noire très différente de celles des autres vaches japonaises wagyu qui sont brunes.

Les "big things", une habitude en Australie

L'histoire de Knickers n'a pas tardé à se propager sur le web, et a fait le bonheur des internautes qui l'ont pris en affection. Le mannequin américain Christine Teigen s'est exclamée sur Twitter que c'était pour être au courant de "ce genre d'histoires" qu'elle "demandait le Wifi en avion". Il faut dire que ce n'est pas la première fois qu'un tel événement a lieu en Australie : le pays est réputé pour ses "big things". Avant la "vache géante", l'Australie avait déjà eu "la patate géante", la "crevette géante" et il y a deux semaines, la "pastèque géante".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK