Un arbre décisionnel en guise de sapin de Noël

Une méthode scientifique pour choisir son sapin.
Une méthode scientifique pour choisir son sapin. - © Fl'r/David Humo

Epicéa, Nordmann ou bien artificiel ? Pour bien choisir son sapin de Noël dans la diversité des variétés proposées, un expert en mathématiques de l'Université Kingston, à Londres, a conçu une méthode, qui, en quatre questions-clés, vous conduit au bon choix.

"Préférez-vous un arbre naturel? " Si vous répondez "non" à cette première question, l'achat d'un sapin artificiel s'impose. Si vous répondez "oui", il vous reste trois étapes, avant d'être fixé sur l'espèce qui vous convient, selon que votre préférence va à "un gros arbre bien touffu", "un arbre qui ait un parfum de Noël" ou encore "un arbre que l'on souhaite décorer de la tête au pied"...

"L'"arbre décisionnel de Noël" construit par Gordon Hunter est basé sur une méthode scientifique utilisée couramment pour aider à résoudre des problèmes complexes, par exemple par les médecins pour poser un diagnostic ou prescrire un traitement adapté.

En l'occurrence, pour le sapin de Noël, il prend en considération des facteurs de choix-clé, tels que l'odeur, le style, la couleur et la taille.

Gordon Hunter a relevé le défi lancé par une grande chaîne de jardinerie britannique, qui souhaitait aider ses clients à choisir la bonne variété de sapin, celle qui était la mieux adaptée à leurs goûts personnels.

"C'était intéressant de recourir à une méthode que j'utilise dans mes recherches et d'en tirer une application saisonnière originale, accessible à tous", a commenté le chercheur de l'Université Kingston.

"Maintenant, avec l'aide de l'arbre décisionnel, nos clients passeront moins de temps à examiner les nombreuses variétés disponibles et auront plus de temps pour réfléchir à la manière de faire resplendir leur sapin", a souligné de son côté Steve Guy, expert en arbres de Noël de la chaîne de jardinerie Dobbies.

L'année dernière, deux étudiants de la Société de mathématiques de l'Université de Sheffield avaient déjà mis au point une formule mathématique pour déterminer la quantité idéale de boules et de guirlandes, en fonction de la hauteur du sapin.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK