Scandale aux Pays-Bas: l'ex-directeur d'une banque de sperme est le père de 49 enfants

La justice néerlandaise vient de confirmer qu’un ancien directeur d’une banque de sperme est le père biologique de 49 enfants. Il aurait substitué à de nombreuses reprises son propre sperme à celui du donneur choisi.

Cette affaire secoue les Pays-Bas, et ce que l’on soupçonnait depuis plusieurs années a été confirmé par des tests ADN ce samedi : 49 enfants nés d’une fécondation in vitro n’ont tous qu’un seul et même père. Il s’appelle Jan Karbaat et était directeur d’une banque de sperme. Il avait toujours nié les faits et refusait de se soumettre au moindre test, avant son décès en 2017.

Ce n’est qu’en février que la justice néerlandaise a autorisé le prélèvement d’ADN sur sa dépouille. « Cela signifie beaucoup, assure Joey Hoofdman, l’un des enfants concernés. Nous pouvons enfin fermer ce chapitre et être en paix. Je peux m’occuper de ma vie, parce que cette recherche a pris onze ans », explique-t-il, soulagé.

L’avocat d’un des enfants, Tim Bueters, se félicite aussi du résultat : « Cela signifie que le groupe plus large, 49 enfants au total, a maintenant une certitude parce que leurs ADN peuvent être liés les uns aux autres », constate-t-il.

D’autres cas similaires

Si l’on ignore les motivations de cet ex-directeur, on sait aujourd’hui qu’il aurait truqué les données, les dépistages et les descriptions des donneurs. Il aurait ainsi utilisé son sperme plutôt que celui des différents donneurs choisis par les parents. Mais si cette affaire est classée, d’autres médecins néerlandais auraient également recours à de telles pratiques selon l’organisation Defence for Children.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK