#RaceTheTube: la course de l'homme contre le métro, vaincu à Bruxelles

#RaceTheTube: la course de l'homme contre le métro, vaincu à Bruxelles
#RaceTheTube: la course de l'homme contre le métro, vaincu à Bruxelles - © Tous droits réservés

Le défi n'est pas à la portée de tout le monde, mais que diriez-vous de vous mesurer au métro? Le concept nous vient de Londres et consiste à descendre d'une rame, courir à la surface et parvenir à remonter dans le même métro à l'arrêt suivant. Un grand athlète belge, Frédéric Xhonneux, s'y est essayé à Bruxelles.

Depuis l'apparition de ce défi en Angleterre cet été, de nombreuses villes ont été le théâtre de cette course d'un genre particulier. L'homme s'est mesuré à la machine à Paris, Stockholm ou encore Hong Kong. Bruxelles ne fait désormais plus exception, grâce à Frédéric Xhonneux.

Cet athlète international est un spécialiste de l'icosathlon, un double décathlon qui voit les sportifs s'affronter durant deux jours lors de vingt épreuves de l'athlétisme moderne. Et Frédéric Xhonneux n'est pas juste un participant: c'est le cinquième meilleur performeur mondial de l'histoire.

Il a donc une certaine condition physique et, appelé par Brussels Life, il a accepté de relever ce nouveau défi: celui d'affronter le métro bruxellois dans la course #RaceTheTube. Le terrain de jeu choisi ? Les stations Porte de Namur et Louise.

Le résultat est impressionnant, mais, si on cherche la petite bête, le défi n'a pas été complètement réussi dans cette vidéo. Frédéric Xhonneux n'a pas pu remonter dans la rame. Il ne manquait donc pas grand-chose lors de cette tentative, si bien que l'athlète a retenté l'expérience le soir même entre les arrêts Roi Baudouin et Houba-Brugmann. Avec succès cette fois.

Il est à noter que ces tentatives étaient encadrées, car le danger est bien réel. De nombreux signaleurs s'assuraient ainsi de la sécurité des coureurs, précise Brussels Life, qui conseille de ne s'y essayer en aucun cas tout seul.

Le site propose par ailleurs plusieurs parcours pour ceux qui se sentiraient à la hauteur : entre Joséphine-Charlotte et Gribaumont, entre Beaulieu et Delta, ou encore entre Parc et Gare centrale, comme l'a tenté ce courageux sportif dans la vidéo ci-dessous. En vain.

La Stib semble accueillir le phénomène avec beaucoup d'enthousiasme, comme en témoigne ce tweet publié jeudi après la première tentative de Frédéric Xhonneux. Le métro bruxellois est en effet mis en avant, ce n'est donc que du bonus. Mais, plutôt que de penser à son image, la société de transport bruxellois ne devrait-elle pas appeler à la prudence?

T.M. (@thomasmignon)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK