Prix Femina: le Seuil brûle la politesse au jury sur Twitter

Patrick Deville, annoncé lauréat du Femina sur Twitter avant la proclamation du résultat
Patrick Deville, annoncé lauréat du Femina sur Twitter avant la proclamation du résultat - © AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE

Grand prix du roman de l'Académie française, puis Femina: journalistes, sites spécialisés ou éditeurs utilisent désormais Twitter pour griller la politesse aux jurés des prix littéraires et dévoiler le nom des lauréats avant eux.

Lundi, les dames du Femina ont été devancées. A 12H21, près de trois quarts d'heure avant l'annonce officielle, la nouvelle tombe sur le compte Twitter des éditions du Seuil: "Patrick Deville reçoit le Prix Femina pour Peste & Choléra! Bravo à lui". Etonnement parmi les journalistes qui attendent au Crillon que le jury sorte de sa réunion pour proclamer les résultats.

Puis, à 12H35, Le Seuil fait machine arrière. Le message est effacé, et un autre envoyé: "Pas d'information officielle concernant le prix Femina, nous vous préviendrons de la nouvelle à 13H00!".

Maladresse du service marketing

Olivier Bétourné, PDG des éditions du Seuil, a indiqué à l'AFP "vivement regretter cette maladresse du service marketing de la maison", ajoutant: "Cela ne se reproduira plus". "Une porte-parole du Femina nous a annoncé le résultat, comme il est de coutume, afin que le lauréat et nous-mêmes puissions nous rendre à temps sur place. Mais je n'ai jamais demandé que le nom de Patrick Deville soit révélé sur le compte Twitter avant la proclamation officielle."

Le 25 octobre déjà, la vénérable Académie française avait été devancée sur Twitter par des sites spécialisés qui annonçaient le nom du lauréat, le Suisse Joël Dicker, une demi-heure environ avant la proclamation officielle du Grand prix du roman.

Cette fois, rien sur le compte officiel de l'éditeur, qui avait cependant été contraint de confirmer l'information avant l'annonce. Quelques journalistes informés officieusement avaient juste vendu la mèche avant l'heure H.

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK