Porsche retrouve une électrique de 1898, la Belgique fait encore mieux

La P1 fera son entrée au musée Porsche  le 31 janvier prochain.
La P1 fera son entrée au musée Porsche le 31 janvier prochain. - © Porsche

Même au dernier salon de l’auto de Bruxelles, la motorisation électrique apparaissait pour beaucoup comme une technologie en devenir. C’est oublier que les premières voitures électriques datent du XIXème siècle. La preuve avec un modèle original signé par Porsche ... et la "Jamais contente" réalisée par un ingénieur belge. C'était il y a plus d'un siècle.

Dès 1898, un certain Ferdinand Porsche inventait la voiture à propulsion électrique baptisée "P1". Le site de la télévision flamande VRT nous apprend qu’un exemplaire a été retrouvé il y a peu et figurera bientôt en bonne place au musée Porsche de Stuttgart.

La "P1" au musée

"P1" est son nom populaire, mais sa véritable dénomination est "Egger-Lohner-Elektromobil Modell C.2 Phaeton." Le premier exemplaire en a été présenté le 26 juin 1898 à Viennes par Ferdinand Porsche en personne. C’est donc la "P1", et non la plus connue Porsche 356, qui fut la première voiture du catalogue.

Les amateurs de technologie seront heureux d'apprendre que la "P1" pouvait compter sur la puissance de 3, voire 5 pk permettant de flirter avec une vitesse de 35 km/h. La batterie offrait une autonomie moyenne de 80 km. La P1 fera son entrée au musée Porsche le 31 janvier prochain et comme ce musée existe depuis 5 ans, les visiteurs pourront exceptionnellement entrer gratuitement.

Les Belges étaient les premiers

Pour être de bons comptes, rappelons au passage que la toute première voiture électrique fut belge, qu’elle se nommait la “Jamais Contente” et que son histoire remonte à 1889. Ce modèle de compétition était capable d’atteindre une vitesse surprenante de 100 km/h

Le véhicule qui ressemblait à une fusée déposée sur quatre roues ne pouvait toutefois transporter qu’une seule personne. le record a été rendu possible grâce à deux moteurs électrique d’une puissance de 50 Kw générée par des batteries totalisant près de 700 kg. Son inventeur Camille Jenatzy construisit d’autres”fiacres électriques“ plus aisément commercialisables qu’il écoula notamment auprès de la compagnie internationale des transports de Paris.

J-Cl V.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK