Les tours lumineuses en hommage aux victimes du 11 septembre perturbent les oiseaux migrateurs

Chaque année, une installation lumineuse de 88 projecteurs imite la présence des deux tours jumelles qui se sont écroulées le 11 septembre 2001 pour commémorer ce jour dramatique.
2 images
Chaque année, une installation lumineuse de 88 projecteurs imite la présence des deux tours jumelles qui se sont écroulées le 11 septembre 2001 pour commémorer ce jour dramatique. - © KENA BETANCUR - AFP

Chaque année, une installation lumineuse de 88 projecteurs imite la présence des deux tours jumelles qui se sont écroulées le 11 septembre 2001. Les lumières restent allumées toute la nuit entre le 11 et le 12 septembre pour commémorer ce jour dramatique. Mais cette année, les faisceaux lumineux ont été éteints à quatre reprises car ils piègent des milliers d’oiseaux migrateurs attirés par cette puissante source lumineuse.

Les responsables ont l’habitude de ce phénomène qui s’est produit déjà à plusieurs reprises mais généralement pas avant minuit. Cette année, la météo a poussé les oiseaux à venir plus tôt et a donc permis aux spectateurs de voir les coupures volontaires.

La ville de New-York se situe en fait en plein sur le couloir de migration de très nombreuses espèces d’oiseaux qui rejoignent l’Amérique du Sud à cette période de l’année. Lorsque les volatiles arrivent, ils restent inexplicablement " coincés " autour des lumières, volent tout autour en cercle et parfois s’épuisent jusqu’à la mort sans intervention extérieure.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK