Les enfants soufflent dans l'éthylotest du car scolaire pour le faire démarrer

Les enfants soufflent dans l’éthylotest du car scolaire pour le faire démarrer
Les enfants soufflent dans l’éthylotest du car scolaire pour le faire démarrer - © Tous droits réservés

La scène s'est déroulée, en décembre 2017, dans le Loir-et-Cher en France, mais vient de trouver son épilogue devant la justice. 

Dominique, chauffeur de car scolaire, à l'époque : "demande à deux élèves de souffler dans l’éthylotest antidémarrage obligatoire sur les autocars. Pour que le car démarre, le taux d’alcoolémie du conducteur doit être inférieur à 0,2 gramme d’alcool par litre de sang. Un premier enfant a soufflé mais pas suffisamment longtemps pour déverrouiller le système. Le chauffeur a alors demandé à son grand frère de prendre le relais. Le collégien s’est exécuté et, cette fois, le car a pu démarrer. C’était pour plaisanter, le car était déjà démarré . Ces deux frères sont les fils d’un gendarme, ce sont eux qui ont demandé à souffler, je n’ai rien à me reprocher déclare le chauffeur " rapporte Le Dauphiné.

Le chauffeur du bus assurait ne pas avoir bu mais a démissionné de son poste. Pourtant, d’après des collégiens, il aurait confessé avoir consommé deux bières. Il est finalement condamné à deux amendes d’un total de 370 euros, conformément aux réquisitions du parquet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK