Les Chinois autorisés à acheter des consoles de jeux

Les citoyens de la République Populaire de Chine peuvent désormais eux aussi goûter aux plaisirs des jeux vidéo sur console
Les citoyens de la République Populaire de Chine peuvent désormais eux aussi goûter aux plaisirs des jeux vidéo sur console - © MARK RALSTON - AFP

Vice.com partage une nouvelle étonnante : en République Populaire de Chine, les autorités n’aiment pas trop ce qui pourrait détourner les gens des choses sérieuses. Ou alors il faut avoir une autorisation, ce que ces livreurs de salade n’avaient pas eu. Parmi d'autres produits proscrits, car nocifs pour le bon développement des enfants, il y a les consoles de jeux vidéo, qui étaient interdites jusqu’à il y a peu.
 

Situation doublement ironique

Pour qui s’intéresse un peu aux jeux vidéo et leur marché, l’information surprend. D’une part parce que la Chine est le premier pays en nombre de joueurs PC en ligne (l’interdiction ne couvrait que les machines prévues uniquement pour jouer aux jeux vidéo) et en second lieu parce que c’est en Chine que les consoles dominantes du marché sont assemblées.

Une autorisation progressive et conditionnée

La décision d’autoriser les citoyens chinois de jouer à la console n’est pas venue de nulle part. Depuis 2014, les Chinois pouvaient acheter des consoles dans la zone franche de Shanghai. Maintenant, les amateurs de consoles peuvent acheter la machine tant convoitée partout en Chine.

Aussi, tous les jeux ne seront pas autorisés à la vente. La censure veille et tout jeu devra d’abord être analysé par son œil scrutateur. Si son contenu va à l’encontre des valeurs du régime de Pékin, il sera interdit à la vente. Mais ce n’est pas ça qui va refroidir l’enthousiasme des constructeurs de consoles : le marché du "gaming" chinois est évalué à plus de 22 milliards de dollars, et ce n’est pas la censure de l’un ou l’autre titre qui va les empêcher de faire des affaires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK