Les abeilles sont aussi "caféinomanes"

Les abeilles seraient friandes de la caféine contenue dans certains nectars.
Les abeilles seraient friandes de la caféine contenue dans certains nectars. - © PHILIPPE HUGUEN - AFP

Butinant de fleurs en fleurs, les abeilles boivent avidement le nectar qu’elles contiennent… Si beaucoup de recherches scientifiques ont démontré que les sucres présents dans ce nectar attirent les abeilles, une nouvelle étude parue dans la revue dans Current biology révèle que la caféine joue également ce rôle. C'est le site Sciences et Avenir qui nous l'explique.

A l’origine, la caféine est produite par certaines plantes pour faire fuir les insectes prédateurs. Mais les abeilles ont un seuil de tolérance assez élevé cette molécule. L’effet est donc inverse : la caféine induit le circuit cérébral de la récompense. Autrement dit, l’absorption de la caféine procure du plaisir, ce qui pousse à en chercher encore plus. Certaines substances, comme la drogue, produise même une dépendance, à cause de leur effet extrême sur ce circuit de récompense.

Une meilleure efficacité dans la recherche de nectar
Grâce à cet effet de la caféine, les abeilles se souviendraient mieux de l’emplacement des plantes produisant le nectar caféiné. Les butineuses seraient aussi plus actives pour réaliser leur fameuse danse, qui leur d’indiquer où trouver un bon nectar aux congénères.

Dans une autre étude de 2013, il avait été montré que la caféine doperait la mémoire des abeilles. Des chercheurs britanniques avaient constaté qu’elles "étaient trois fois plus aptes à se souvenir du parfum des fleurs et retourner vers elles que les insectes qui avaient consommé seulement de l'eau sucrée."

C’est un nouveau pas dans la compréhension de la relation qui existe entre une plante nectarifère et ses insectes pollinisateurs. Et ainsi aider à la protection de ces animaux indispensables à nos écosystèmes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK