Le plus léger panda du monde a bien grandi : Cheng Len aime le toboggan

Plutôt joufflu Cheng Lang se déplace lentement mais sûrement, étape par étape. Personne ne se souvient qu’il ne pesait que 42,8 grammes à sa naissance en juillet dernier. Son poids a bien évolué et oscille aujourd’hui entre 13 à 14 kilos, soit 300 fois son poids de nouveau-né.

Il vit toujours dans la base de recherche de Chengdu, dans la province du Sichuan, au sud-ouest de la Chine.

La boule de poils commence à acquérir certaines compétences de vie. La première leçon est d’apprendre à grimper et à descendre une pente en bois.

Le "chat ours" en Tibétain

Si le panda géant pouvait autrefois être fréquemment observé dans le Sud et l’est de la Chine, ainsi qu’au Myanmar et dans le nord du Vietnam, on ne le trouve plus que dans quelque 20 parcelles de forêts isolées dans les zones montagneuses des provinces de Sichuan, Shaanxi et Gansu (Chine). La faute à l’essor démographique et à l’activité humaine.

Le panda appartient à l’ordre des Carnivores, il dispose d’un système digestif capable de digérer de la viande. Mais son régime alimentaire est constitué à 99% de végétaux, quasi uniquement de bambous. Il peut en ingurgiter jusqu’à 20 kg par jour et passe près de 14 heures à les mastiquer en raison de sa faible capacité à assimiler la cellulose. Depuis une dizaine d’années, les effectifs de panda géant sont en augmentation, même s’il demeure l’une des espèces les plus menacées au monde.

Le nombre de pandas géants en liberté en Chine a ainsi augmenté de 16,8% entre 2003 (1596) et 2013 (1864) et celui des spécimens en captivité a bondi de 164 à 375 durant la même décennie, selon l’Administration chinoise des Forêts.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK