Notre Voie lactée va entrer en collision avec une galaxie géante

La Voie lactée va entrer en collision avec une autre galaxie
2 images
La Voie lactée va entrer en collision avec une autre galaxie - © HANDOUT - BELGAIMAGE

Via un document de la NASA, l'Institut des sciences du télescope spatial de Baltimore a révélé que notre galaxie, la Voie lactée, est sur une trajectoire qui la verra entrer en collision avec une autre galaxie: notre géante voisine, la galaxie Andromède. C'est en tout cas ce que révèle Inquisitr, un site spécialisé.

Aussi connue sous le nom "M31", Andromède est parmi les plus grandes galaxies connues de l'homme et dépasse donc largement la taille de notre chère Voie lactée. Notre galaxie devrait entrer en collision avec Andromède bien plus tôt que ce qui était prévu par les précédentes études. Et une troisième galaxie pourrait se joindre à la fête: la galaxie du Triangle ("M33"), une petite galaxie irrégulière.

La collision entraînera, sans surprise, un chamboulement sans précédent dans l'organisation de notre galaxie. L'entièreté de notre système solaire (comprenant les planètes, le Soleil, les astéroïdes, etc.) sera brusquement tiré vers une nouvelle région de la Voie lactée. Nous sommes actuellement situés à 27 000 années-lumière du centre de la galaxie et il est très probable que nous soyons propulsés dans un coin plus distant de la nouvelle super-galaxie qui se sera formée après cette grande transformation.

Un choc des galaxies dans quatre milliards d'années

"Après près d'un siècle de spéculation au sujet de la destinée d'Andromède et de la Voie lactée, nous avons au moins une image claire de la façon dont les événements se dérouleront au cours des prochains milliards d'années", a expliqué Tony Sohn de l'Institut des sciences du télescope spatial de Baltimore, une organisation de la NASA. "Nos découvertes sont statistiquement compatibles avec ce scénario de collision frontale", a ajouté son collège Roeland van der Marel.

Les dernières estimations placent cette collision inévitable dans plus de 4 milliards d'années. Nous ne connaîtrons donc évidemment pas ce gigantesque événement. Et il est même probable que l'espèce humaine ne soit plus là pour assister à ce choc des galaxies, car les réserves d'hydrogène qui permettent à notre Soleil de briller s'épuisent et sont prévues pour durer encore 4,5 milliards d'années.

T. M. avec Inquisitr

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK