La Super Glue est orpheline, Harry Coover est décédé

Harry Coover, l'inventeur de la Super Glue, reçoit la médaille nationale des technologies et des innovations
Harry Coover, l'inventeur de la Super Glue, reçoit la médaille nationale des technologies et des innovations - © Olivier Douliery (EPA)

Harry Coover est décédé. Son nom ne vous dit probablement rien. Mais son invention est utilisée dans le monde entier. C'est à cet Américain de 94 ans que l'on doit la Super Glue, cette "super" colle qui a fait le tour du monde.

Initialement, cette substance appellée Cyanoacrylate devait servir dans la fabrication des lunettes de visées de l'armée lors de la Seconde Guerre mondiale. Initialement seulement, parce que la substance en question collait à tous les équipements. Sans le savoir, Harry Coover avait créé la Super Glue. Et détruit au passage du matériel extrêmement coûteux pour l'époque. 

Le chercheur a vite compris l'intérêt de sa découverte malheureuse. Quelques années plus tard, la Super Glue était sur le marché sous le nom Eastman 910. C'était en 1958. 

Cette découverte a valu à Gary Hoover un passage dans une émission télévisée "I've Got a Secret". Un passage remarqué à l'époque. L'inventeur et le présentateur de l'émission s'y retrouvent suspendus en direct sur des barres métalliques fixées avec une seule goutte de colle. 

Mais le Cyanoacrylate ne sert pas qu'à coller tout et n'importe quoi. Son invention a aussi été utilisée lors de la Guerre du Vietnam pour refermer une plaie sans fils ni aiguilles. 

L'année passée, ce docteur en chimie a reçu des mains du président Barack Obama la médaille nationale des technologies et innovations. Déjà fort malade à l'époque, sa famille avait insisté pour qu'il se rende à cette remise des prix. 

Le sens du commerce ne lui collait pas à la peau. Harry Coover n'a jamais réussi à profiter financièrement de sa découverte. Il a revendu son business en 1980. Le succès de la Super Glue n'est apparu que par la suite.

Il est décédé chez lui dans le Tennessee, à l'âge de 94 ans. 

A. de Callataÿ
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK