Des crocodiles comme gardiens de prison en Indonésie?

"On ne peut pas soudoyer des crocodiles. On ne peut les convaincre de laisser s'évader des détenus", aurait expliqué Budi Waseso.
"On ne peut pas soudoyer des crocodiles. On ne peut les convaincre de laisser s'évader des détenus", aurait expliqué Budi Waseso. - © BORIS ROESSLER - BELGAIMAGE

L'Indonésie prévoit de construire une prison de haute sécurité sur une île gardée par des crocodiles, rapporte le Huffington Post. C'est en tout cas ce qu'aurait annoncé le chef de l'agence indonésienne de lutte contre les produits stupéfiants (BNN), Budi Waseso, précisant que cette prison accueillerait les trafiquants de drogue condamnés à mort.

"On ne peut pas soudoyer des crocodiles"

Pourquoi faire garder les lieux pas les dangereux reptiles ? La BNN avance deux arguments pour expliquer en quoi les crocodiles permettront de prévenir les invasions.

Le premier est évident : la férocité des crocodiles devrait dissuader plus d'un prisonnier. Le chef de la BNN aurait même indiqué qu'il se rendrait personnellement dans plusieurs régions de l'archipel à la recherche des crocodiles les plus féroces.

Le second argument est plus surprenant, mais tout aussi implacable : il est plus difficile de corrompre un crocodile qu'un gardien. "On ne peut pas soudoyer des crocodiles. On ne peut les convaincre de laisser s'évader des détenus", aurait expliqué Budi Waseso.

Le Huffington Post ajoute que ce projet de prison est encore au stade initial, ni le lieu ni la date de son ouverture n'étant fixés.

Huit personnes, dont sept étrangers, déjà exécutées cette année

Cette information insolite renvoie à la réalité, on ne peut plus sérieuse, de la peine capitale et des lois antidrogues en Indonésie, parmi les plus sévères au monde. Des dizaines de condamnés pour trafic de drogues sont dans le couloir de la mort, dont le Français Serge Atlaoui, 51 ans. Huit condamnés, dont sept étrangers, ont été exécutés en avril. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK