Journée internationale de la pizza: quand les Américains déclenchent la colère des Napolitains sur Twitter

Vous ne le saviez peut-être pas, mais mardi, c'était la journée internationale de la pizza. Si cette journée n'est pas vraiment célébrée en Italie, qui lui préfère le 17 janvier, fête de Saint Antoine, patron des pizzaïolos, les Américains en ont profité pour rendre hommage à un plat dont ils sont les premiers consommateurs au monde. Et dont, selon certains, ils sont les champions : sur Twitter, le compte officiel de la ville de Chicago n'a pas hésité à s'autoproclamer "capitale de la pizza", tout comme le gouverneur de l'Etat de New Jersey. Deux régions connues, aux Etats-Unis, pour leurs recettes très différentes de pizza.

Les Italiens, eux, n'ont pas vraiment apprécié ce qualificatif quelque peu arrogant. Dans la Botte, la pizza est associée à la ville de Naples, en Campanie. Les premières traces du terme sont attestées à la fin du 18e siècle. La légende veut que la pizza la plus traditionnelle et simple, la margherita, tienne son nom de la reine d'Italie, Marguerite de Savoie, en représentant le drapeau italien par ses trois ingrédients : la tomate (rouge), la mozzarella (blanc) et le basilic (vert).

Sur les réseaux sociaux, de nombreux Napolitains sont montés au créneau pour défendre leur bien régional. A commencer par l'acteur Salvatore Esposito, qui joue le personnage de Genny Savastano dans la série 'Gomorra', qui se déroule... à Naples.

D'autres internautes s'attaquent, non sans humour, aux Américains : "Vous ne le savez pas encore, mais vous venez de déclarer la guerre à Naples", "Faites-vous un sandwich plutôt, et si vous voulez une pizza, on vous la livre à domicile", ou bien "Si Chicago est la capitale mondiale de la pizza, Naples est celle de l'univers".

Le site Fanpage s'y met également : "Dans l'ombre du Vésuve, nous n'aurons jamais de pepperoni [un saucisson épicé italo-américain, ndlr], jamais ne deviendra à la mode l'horreur de la pizza à l'ananas ou autre cochonnerie du genre." Et le média de citer un proverbe campanien : " 'o fasulo s'avanta da sulo', c'est-à-dire qu'un haricot (quelqu'un de bête) se vante sans avoir de raison."


►►► À lire aussi : En Australie-Méridionale, un confinement dû au mensonge d'un pizzaïolo


Difficile de dire qui a vraiment raison, car si historiquement les Parténopéens (surnom des habitants de Naples) ont la primeur, la recette diffère totalement selon les endroits. Les immigrés de Little Italy à New York ont importé une variante très simple, avec une pâte fine, qui se sert souvent en parts individuelles (al taglio).

A Chicago, à l'inverse, la pâte est très épaisse. Surnommée "deep dish", la pizza se prépare dans un moule profond, qui permet de cuire une pizza généreusement remplie de fromage et de sauce tomate. Sans parler des variantes tout autour de l'Italie, de la calzone fermée des Pouilles, le sfincione sicilien ou encore... la pizza aux frites et à la saucisse, typique de la ville de Plaisance.

Sur le sujet de la pizza: JT 23/10/2017

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK