Japon: des maisons gratuites pour redonner vie aux campagnes

Photo prétexte
Photo prétexte - © BEHROUZ MEHRI - AFP

Face à la crise du logement au Japon, les autorités n'ont pas eu le choix que de proposer aux habitants des maisons gratuites dans les campagnes.

Selon les chiffres du Japan Policy Forum, 8 millions d'"akiya" (maisons vacantes) sont disponibles, principalement dans les zones régionales ou en périphérie des grandes villes. L’Institut de recherche Fujitsu estime d'ailleurs que cette tendance va s'accentuer puisque ce nombre devrait atteindre les 20 millions d’ici 2033. 

En cause, le vieillissement croissant de la population. Les japonais abandonnent leurs maisons pour aller en maison de repos ou meurent sans laisser d'héritiers. En plus de cela, la population délaisse les campagnes pour se réfugier dans les grandes villes, laissant des villages à l'abandon. Selon CNN, d’ici 2040, 900 villages du Japon seront rayés de la carte.

Subventions pour rénover les logements délabrés

Les gouvernements locaux et les communautés ont donc mis en place des bases de données, "banques akiya", pour recenser les logements vides et pour mieux gérer l'offre et la demande. Elles permettent d'inciter les promoteurs et les particuliers à investir dans ces bâtiments.

Des logements gratuits, ou presque, puisqu'il faut tout de même payer quelques taxes et frais de commission. Les maisons nécessitent par contre d'être rénovées car elles sont généralement vieilles et délabrées. Le gouvernement accorde des subventions pour la réalisation des travaux. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK