Irlande: à six ans, Cara écrit à la NASA pour que Pluton redevienne une planète

Elle s'appelle Cara Lucy O'Connor, elle est Irlandaise, elle n'a que six ans et elle n'est pas contente. Férue d'astronomie, elle ne comprend pas la rétrogradation de Pluton en planète naine, décision prise en 2006 par l'Union astronomique internationale (UAI).

Pour l'UAI, la trop petite taille du corps céleste justifie le fait que Pluton ne soit pas considérée comme une planète. Il lui serait impossible de dégager son orbite, remplie d'objets de la ceinture de Kuiper : des petits corps de méthane, d'ammoniac et d'eau qui sont des restes de la formation du Système solaire.

Cet argument ne tient pas pour la jeune Cara qui a donc écrit à la NASA avec l'aide de sa maîtresse. "J'ai aussi écouté quelques chansons sur Pluton et, dans l'une des vidéos, les gens étaient habillés comme des planètes différentes, et Pluton était mis à la poubelle et avait peur de la planète Terre. C'était vraiment méchant parce qu'aucune planète ou planète naine ne devrait être mise à la poubelle."

La NASA lui répond

James Green, le directeur de la division scientifique des planètes de l'agence spatiale américaine lui a répondu qu'il était d'accord avec elle. "Pluton est vraiment cool. C'est un monde fascinant qui semble en constante évolution. Pour moi, il ne s'agit pas tant de savoir si Pluton est une planète naine ou non ; c'est que Pluton est un endroit fascinant qu'il faut continuer à étudier..."

Cara n'est pas la seule à vouloir que Pluton redevienne une planète. En 2017, un groupe de scientifique de la NASA s'était déjà penché sur la question.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK