Il avait promis une tournée si Burker King venait à Namur: "Etant étudiant, ça va être difficile"

"Le jour où ils ouvrent un Burger King à Namur, j'offre une tournée. Retenez bien mes paroles !" En postant ce message sur son compte Twitter en avril dernier, Kévin, 18 ans, ne se doutait pas qu'il allait attirer l'attention de la célèbre chaîne de restauration rapide.

Et pourtant, Burger King s'est emparé de son tweet pour l'afficher sur toute la façade de son futur restaurant namurois. C'est une habitude pour cette entreprise. A chaque nouvelle ouverture de restaurant, Burger King soigne sa présence sur les réseaux sociaux en placardant le message d'un client potentiel sur la façade. "Kévin, t'es toujours là?", interroge ainsi la marque à l'emplacement du futur Burger King de Namur.

Depuis, Kévin croule sous les demandes de tournée générale. Quand il a écrit son message, "c'était dans le sens où jamais je ne pensais qu'ils allaient ouvrir un Burger King à Namur", confie-t-il à la RTBF. Et, autant calmer tout de suite les ardeurs de certains, le jeune homme ne compte pas honorer sa promesse. "Etant étudiant, cela va être difficile", concède-t-il.

Contrat signé pour les droits

Mais comment Burger King a-t-il sélectionné son message? "C'est un youtubeur du nom de Thomas L qui a favorisé mon tweet. Suite à cela, Burger King l'a vu et ils m'ont de suite demandé si j'étais d'accord. Puis j'ai dû signer un contrat pour les droits."

Par contre, Kévin n'a pas gagné d'argent pour cette pub. Même pas des hamburgers gratuits en guise de remerciement pour le buzz... "Ils ne m'ont rien dit. Je pense qu'ils espèrent que je paye véritablement une tournée histoire de faire un peu de bénéfices."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir