France: engager des jeunes en insertion professionnelle pour... tuer des loups

La délégation interrégionale Alpes-Méditerranée-Corse de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage recrute des emplois d'avenir pour une mission particulière : tuer des loups
La délégation interrégionale Alpes-Méditerranée-Corse de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage recrute des emplois d'avenir pour une mission particulière : tuer des loups - © L'express (capture d'écran)

La France de François Hollande a lancé un grand programme appelé "les emplois d’avenir" avec l'ambition d’améliorer l’insertion professionnelle et l’accès à la qualification des jeunes peu ou pas qualifiés, confrontés à des difficultés particulières d’accès à l’emploi. L’Etat soutient ainsi la création de 150 000 emplois d’avenir pour des jeunes de 16 à 25 ans.

Des jeunes prêts à tout ?

L'Express a débusqué l'annonce pour le moins particulière publiée par la délégation interrégionale Alpes-Méditerranée-Corse de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage qui recrute des emplois d'avenir pour une mission particulière : tuer des loups.

C'est une petite annonce étonnante, sur un site de recrutement : "Cherche Emploi d'avenir Brigade loup H/F". Mais en dessous de l'intitulé du poste proposé par l'Office nationale de la chasse et de la faune sauvage, le descriptif de la mission de ladite brigade finit par lever le doute, puisqu'il est écrit que le jeune recruté sera chargé de "participer à la mise en oeuvre des mesures de gestion des populations de loups et de réalisation des constats de dommages sur animaux domestiques". On se pince pour le croire mais c'est bien ça : l'état recrute donc des jeunes de 18 à 25 ans pour tuer des loups".

L'annonce pour le moins "originale" donne aussi la liste des compétences exigées comme "expérience souhaitée dans la pratique de tous les modes de chasse et la possession du Brevet Grand Gibier serait un plus".

Cette annonce de recrutement a révolté l'association Férus, dédiée à la conservation de l'ours, du loup, et du lynx en France. Sur son site internet, elle dénonce cette utilisation de jeune mis au travail pour tuer des loups.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK