Flashé par les gendarmes, il les sème en roulant à 240 km/h... avant de tomber en panne d'essence

"Rien ne sert de s'enfuir, il faut avoir le réservoir plein": cela semble être la morale de cette fable moderne rapportée par la gendarmerie de la Drôme.

Flashé à la bagatelle de 206 km/h sur l'autoroute A7 à Pont-de-l'Isère, le conducteur d'une Mercedes Classe C63 AMG a tenté de prendre la fuite, en circulant notamment à près de 240 km/h dans une zone limitée à 90. Mais les gendarmes n'abandonnent pas et donnent l'alerte. "Il sera enfin retrouvé, arrêté sur la bande d'arrêt d'urgence, en panne de carburant en raison de sa très forte consommation".

Problème: les deux occupants prennent place à l'arrière avant l'arrivée des gendarmes. Ils prétextent que le passager avant et le chauffeur se sont enfuis. Mais l'enquête permet finalement de confondre le conducteur, patron d'un garage à St-Etienne, âgé de 32 ans. Il est placé en garde à vue pour trois délits (grand excès de vitesse en récidive, refus d'obtempérer aggravé de la mise en danger d'autrui, transformation d'un véhicule portant atteinte au dispositif anti-pollution).

Le véhicule a en effet subi de nombreuses modifications qui le rendent dangereux.

"Au vu de toutes ces anomalies, cinq contraventions sont relevées au mis en cause, explique la gendarmerie, qui niera les faits qui lui sont reprochés jusqu'à la fin de sa garde à vue. L'intéressé est convoqué en justice devant le tribunal correctionnel de Valence en juin 2020, son permis est suspendu pendant six mois et le véhicule est conservé sous main de justice".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK